Commentaire : Voilà ce que nous méritons !



Commentaire : Voilà ce que nous méritons !
L’espoir était grand disons même démesuré pour cette fois-ci rentrer au bercail avec la coupe d’Afrique des Nations, édition 2012. Au finish la grande désillusion, le Sénégal favori à côté de la Côte d’Ivoire et du Ghana, est éliminé au premier tour. C’est ce que nous méritons, non pas sur le terrain, non pas relativement à la valeur intrinsèque de notre équipe, de ses dirigeants mais voilà ce que notre pays socialement, politiquement mérite. Un pays pourri socialement et politiquement de la tête aux pieds. Depuis des années, une seule chose compte, la politique, avec une danse macabre autour de la succession du Président. A y voir de plus près, ce pays ne mérite pas de s’échapper à une guerre civile parce que ses dirigeants politiques et même religieux ne font rien pour nous épargner de ce qui reste pour le moment une projection catastrophique. Ce sont des contradictions partout pour des intérêts crypto partisans. Ce sont des appels au combat, à l’émeute par des politiques qui passent toujours par leurs partisans pour mener ce pays au chaos.

Aucune initiative ne fait jamais l’unanimité au Sénégal. Même une simple grève des transporteurs est ramenée à du sabotage contre une confrérie religieuse. Comment osez-vous se lever au lendemain de cette élimination pour dire c’est ce que nous méritons ? La réponse est sans équivoque, nous ne croyons plus depuis belle lurette à ce pays ! Le drapeau national, l’hymne national, les valeurs de cohésion n’ont plus de sens dans ce pays. Tout est devenu hypocrisie, corruption, fumisterie, mensonge, injustice, népotisme. La Nation n’est pas alitée, elle est dans un coma profond depuis des années. Et vous pouvez me croire, ce n’est pas demain le Réveil. J’ai la chance par mon métier de faire le tour du pays à la rencontre de ses enfants et jeunes. Ils sont affectés par ces maux semés par leurs géniteurs. Des enfants et jeunes qui vivent au jour le jour le culte de la médiocrité. Parmi eux ceux qui pensent qu’ils sont suffisamment responsables n’ont qu’une seule préoccupation s’en sortir par tous les moyens même au prix de leur vie, la preuve par « Barça ou Barsakh », (allez à Barcelone ou mourir). Absence de conscience !

Tout est devenu rêve et chimère dans ce pays. Au début de chaque CAN, des charlatans de merde font la Une des torchons de merde pour ne pas dire journaux pour prédire l’avenir de notre équipe nationale. C’est à l’image de l’avenir de ce pays. Tout est incertain. Pourtant ceux qui croient encore tant soit peu à son devenir ne doivent pas désespérer car le Sénégal est là après l’élimination des lions à la CAN, le Sénégal sera là après les présidentielles.
La révolution viendra dans nos têtes et nos esprits ou catastrophiquement dans la rue, cela ne peut pas continuer comme ça !


Jeudi 26 Janvier 2012 - 10:56




1.Posté par NTS le 26/01/2012 11:24
Bien dit et avec la hargne qu'il faut. séduit par le texte qui d'une haute pertinence. Putin le pays va trés mal et nous autres jeunesse avont un grand défis à relever. Fok gnou rakhass bamou sétt dora défarate et nous commencerons par ce vieux VOYOU(fils indigne de notre chèr sénégal) qui ne pourra rien contre le PEUPLE bi FIPOU........... You mofu*****er and all your rat familly will see us in front of your inpunity.

2.Posté par Mamadou Sakhir Ndiaye le 26/01/2012 14:17
Très clair, parfaite description actuelle du Sénégal

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter