Commercialisation arachidiére : pas de campagne avant la Tabaski



Commercialisation arachidiére : pas de campagne avant la Tabaski
Les raisons de ce retard sont multiples. D’abord, le comité national interprofessionnel de l’agriculture (Cnia) n’a pas toujours fixé le prix aux producteurs du kilogramme d’arachide. « C’est le ministre de l’agriculture qui tarde à transmettre les propositions au Premier ministre »selon le journal le Populaire. Pourtant « le rapport du Cnia, avec toutes les simulations possibles sur le prix du kilogramme d’arachide, en rapport avec le cours mondial de cette matière première, est déjà sur la table de Khadim Gueye ».

Le quotidien relève d’autres obstacles comme la caisse nationale du crédit agricole du Sénégal (Cncas) qui attend le payement d’une dette de 12 milliards de la part de Suneor ou encore la convocation du conseil d’administration du Cncas qui doit valider les demandes de financement émanant des huiliers.

Pour les besoins quotidiens et la fête de la Tabaski en vue, des paysans vont continuer de vendre leurs produits sur les marchés hebdomadaires. Lors de sa dernière réunion de bureau politique, l’AFP de Moustapha Niasse parlait de la vente dans ces marchés du kilogramme d’arachide à 95fcfa.

NDiaga Diouf

Jeudi 4 Novembre 2010 - 14:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter