Commune Dieuppeul-Derklé-Castor: Bruno d'Erneville concocte "3C" pour déboulonner Salif Mbaye

Malheureux candidat lors de la dernière présidentielle 2012 derrière Ibrahima Fall de Taxaw Tem, Bruno d'Erneville est décidé à jouer les premiers rôles aux élections locales. Le leader du Parti de l’Action et la Citoyenneté (PACT) était dans nos locaux ce samedi matin dans le cadre d’une visite d'une visite de terrain pour rencontrer les habitants de la commune Dieuppeul-Derklé-Castor. Ce, en vue du rendez-vous du 29 juin prochain. Pressafrik.com n’a pas raté l’occasion de s’entretenir avec lui. Occasion qu'il a aussi saisie pour décortiquer sa formule "3C": Citoyen, Cité et Collectivité pour s'emparer du fauteuil de Salif Mbaye, l'actuel maire de ladite commune.



Décortiquant la Cité, le candidat en visite de proximité au Jet d’eau devant les Allées Khalifa Ababacar SY, ne manque pas de faire ce terrible constat: « Il est inadmissible de vivre dans des environs comme ça. C’est délabré, même les ascenseurs des immeubles ne fonctionnent plus, les gens sont en train d’uriner un peu partout. Alors qu’aujourd’hui, on aurait pu avoir un cadre de vie beaucoup plus agréable.


Il y a de l’espace, on peut faire de belles choses car la cité est une entité vivante, il faut la faire vivre, l’entretenir, l’espace qu’on a ici, les Allées Khalifa Ababacar SY, ce sont plusieurs hectares, on peut en faire de beaux espaces. Le terminus pareil et tout l’espace qui longe la commune de Dieupeul-Derklé-Castor pour laquelle Bruno d’Erneville dit avoir « un partenaire espagnol pour reprendre le terrain, reconstruire et redonner les logements à chacun selon un espace et valoriser le reste. Un partenariat gagnant-gagnant ».


En ce qui concerne la Collectivité, la transparence, l’efficacité, la gestion et la participation seront de mise » mais première chose, «l’affichage municipale » car selon lui, « ce n’est pas normal aujourd’hui qu’un membre de la commune pour savoir ce qui se passe » doive « aller voir un conseiller sur » notamment « la convocation, la délibération » et même « le budget qui a était voté ». Et en plus de tenir des fora avec les populations, le candidat annonce beaucoup de beaux travaux.  « Mon seul souci pour l’heure, c’est de savoir comment reloger » les personnes concernées » mais les partenaires sont prêts » dit le malheureux candidat de la dernière présidentielle qui entend impliquer  le « Citoyen dans tout ce qui fait vivre la commune ».


A cet effet, il n’est pas question de croiser les bras et laisser les citoyens regarder le défilé de la fête de l’indépendance à la télévision mais il s’agira d’organiser ledit défilé sur les Allées Khalifa Ababacar SY sous le signe de la solidarité et d’une volonté de tous de vouloir vivre ensemble. Mais chose toute aussi essentielle pour le rival de Salif Mbaye : « Quand vous entrez dans la commune vous devez savoir que vous êtes dans la commune de Dieupeul-Derklé-Castor » à travers les panneaux de signalisation et de « trouver des emplois de notre commune » mais pas ailleurs car « je ne peux pas m’occuper de tout le monde, le jour où je serai président de la République,… ».


En attendant cette prochaine présidentielle de 2017, le leader du PACT est en train de discuter avec des groupes pour une grande coalition avec les verts, l’Union des Indépendants du Sénégal, le parti pour la Liberté et la Citoyenneté du ministre Lamine BA, faire des rapprochements avec Mouvement Patriotique du Sénégal (MPS)/Faxas, Mouvement Républicain Sénégalais (MRS) pour  se positionner  dans la commune de Dieuppeul-Derklé-Castor, dans toutes les communes de Dakar, Thiès, Kaolack, Diourbel, Tivaoune, Mbacké, dans le département de Linguère et Ziguinchor. 


Samedi 19 Avril 2014 - 15:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter