Commune d'arrondissement de Dakar: La guerre entre le PS et l’APR fait rage



Commune d'arrondissement de Dakar: La guerre entre le PS et l’APR fait rage
 L’alliance entre le Parti socialiste et l’Alliance pour la République (Apr) va-t-elle résister aux ambitions des hauts responsables des deux formations en direction des élections locales. On est tenté de donner une réponse négative. Depuis quelques temps, la bataille de positionnement entre les deux alliés pour le contrôle des mairies fait rage. La tension semble être beaucoup plus perceptible dans la commune d’Arrondissement de Dakar-Plateau où le maire Alioune Ndoye et le coordonnateur de l’Alliance pour la République, Salif keita se regardent en chien de faïence, chacun voulant être à la tête de l’institution municipale au lendemain des élections locales.

L’édile socialiste a récemment tourné en dérision les "Apéristes" en soutenant que les camarades du président, Macky Sall ont au moins quatre candidats pour le fauteuil de maire de la commune de Dakar-Plateau. M. Ndoye semble dire que des gens divisés sont incapables de convaincre les populations. Sa sortie n’a pas laissé indifférents les responsables de l’Apr. Même s’il admet la division qui existe dans le camp de l’Apr, Salif Keita estime que le parti présidentiel a les armes pour gagner. "Nous avons un projet de société. Nous allons mettre en œuvre un programme qui sera ficelé avec la collaboration des populations. Cela nous permettra de présenter un document pendant les élections", a déclaré Salif Keita lors d’une Assemblée générale de l’Apr.

Pour Salif Keita, Dakar-Plateau a besoin de nouveaux dirigeants qui maitrisent les préoccupations des populations. "Nous allons former des jeunes sur la méthode accélérée de recherche participative. Ces jeunes vont démultiplier la formation au profit d’autres jeunes", a lancé M. Keita.
 
Le responsable de l’Apr annonce une série de manifestations pour sensibiliser les jeunes et les femmes de Dakar-Plateau  sur le programme de gouvernement du président de la République. Cette stratégie ne semble pas ébranler les socialistes. Alioune Ndoye et ses camarades qui multiplient les contacts avec les populations. Tout laisse croire que les deux alliés s’acheminent vers un clash. Aucun camp ne veut céder.


Mardi 2 Juillet 2013 - 17:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter