Comores: la musique pour dénoncer l'injustice et la corruption

Coupures d’électricité à répétition, problème d’alimentation en eau... Les habitants de Moroni, la capitale des Comores, subissent au quotidien ces difficultés. Dans l’archipel, depuis toujours, les poètes et les musiciens ont pour rôle de critiquer, de dénoncer les injustices. Maalesh fait partie de ces militants des Comores.



Le chanteur-poète comorien Maamesh, ici dans une photo datée de 2008. Crédit/Matthieu Morando
Le chanteur-poète comorien Maamesh, ici dans une photo datée de 2008. Crédit/Matthieu Morando

Le chanteur-poète Maalesh, originaire de la Grande Comore, est un artiste enthousiaste et engagé. Comme à son habitude accompagné de sa guitare, il dénonce la corruption, les injustices sociales dans son pays, ne manquant pas de fustiger les politiques. Une rencontre avec notre correspondant à Moroni.

 

Notre grand cambrioleur, ce sont tous ceux qui sont à la tête de l’Etat.
Maalesh


Dépêche

Jeudi 5 Juin 2014 - 03:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter