Comores : reprise de la présidentielle

Dans un arrêt, le président de la Cour constitutionnelle demande au président de l'Union des Comores et au ministre chargé des élections de prendre les mesures nécessaires pour organiser des partielles au plus tard le 15 mai dans treize localités.



Cette décision pourrait avoir un impact sur les résultats provisoires de l'élection.

L'écart entre le vainqueur le colonel Azali Assoumani, ancien président et le candidat du pouvoir, Mohamed Ali Soilihi, n'était que d'environ 2000 voix.

Le 10 avril, des irrégularités et des violences ont empêché dans 13 localités, plus de 6.000 électeurs de voter.

La Cour constitutionnelle donne ainsi partiellement raison à Mohamed Ali Soilihi, qui l'avait saisie pour demander la reprise du scrutin dans 15 localités où le vote avait été perturbé.

Source: Rfi.fr



Dimanche 1 Mai 2016 - 06:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter