Complot déjoué dans l’attentat du métro de New York : l’implication d’al-Qaïda



Cinq personnes ont été inculpées aux Etats-Unis, le 7 juillet, pour avoir préparé un attentat contre le métro new-yorkais ainsi qu'un autre attentat contre un objectif non identifié en Grande-Bretagne, sur ordre des dirigeants d'al-Qaïda au Pakistan. Najibullah Zazi, un Afghan arrêté en octobre dernier sur le sol américain, était l'homme qu'ils avaient chargé d'exécuter leur plan.



Complot déjoué dans l’attentat du métro de New York : l’implication d’al-Qaïda

L’affaire avait été révélée en septembre dernier, avec l’arrestation de l’Afghan Najibullah Zazi, chauffeur de bus à Denver dans le Colorado. Soupçonné de préparer un attentat dans le métro de New York, le jeune homme a plaidé coupable en février dernier. Il encourt la prison à perpétuité.
Les nouvelles inculpations rendues publiques le 7 juillet viennent confirmer ce que disait déjà le ministre américain de la Justice il y a quelques mois, que ce complot était en fait l’un des plus sérieux depuis les attentats du 11-Septembre.

A en croire le procureur fédéral, plusieurs hauts responsables d’al-Qaïda étaient impliqués, et les préparatifs de l’attentat contre le métro de New York étaient menés conjointement avec d’autres, visant cette fois la Grande-Bretagne et en particulier la ville de Manchester.

Parmi les suspects inculpés, mercredi 7 juillet, figure l’un des hommes les plus recherchés par le FBI, Adnan El Shukrijumah, un citoyen américain lié aux cerveaux des attentats du 11-Septembre. Il est en fuite depuis 2003, et les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour sa capture. C’est lui qui aurait recruté Najibullah Zazi et ses complices dont il voulait faire les «petites mains» de ce qui aurait pu être un attentat dramatique.

Rfi

Jeudi 8 Juillet 2010 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter