Complot pour complot: Idrissa Seck pris en flagrant délit de "deal" - la preuve

Le fameux protocole de Rebeuss sur la place publique. Idrissa Seck a beau nié mais le document existe bel et bien. Il est même en acte notarié. Et c’est en réalité ce protocole qui a permis au président de Rewmi de sortir de prison et de mener des négociations avec Abdoulaye qui ont beaucoup contribué à saborder sa crédibilité politique. Après ses sorties médiatiques dans ces 48h pour dénoncer le deal entre Wade et Macky Sall pour la libération de Karim Wade, Libération expose les termes du «complot» qui l’avait extirpé des geôles.



Complot pour complot: Idrissa Seck pris en flagrant délit de "deal" - la preuve
Le dénouement qui s’annonce dans l’affaire Karim Wade aurait fait sortir Idrissa Seck de ses gongs. Il a, en l’espace de 48 heures, fait des sorties médiatiques pour dénoncer «un complot sur le dos de la population sénégalaise». Le président du parti Rewmi a déclaré dans la presse : «on nous a parlé de libération de Karim Wade, d’appel téléphonique, d’émotions à l’occasion de condoléances… Et ce sont ces mêmes personnes-là qui, pendant des années, avec leur presse du Palais, ont dit à tout le monde qu’Idrissa Seck, c’était le deal. Non, Je n’ai jamais trempé dans un deal. Jamais. J’ai toujours défendu des principes et des vertus».
 
Nos confrères de Libération publient ce matin le fac-similé du protocole de Rebeuss que PressAfrik reprend in extenso pour vous. 

L’ancien premier ministre a toujours soutenu n’avoir jamais été mêlé à cette « abomination ». Pourtant, c’est lui-même qui a pris son stylo pour faire une procuration manuscrite de son « mandataire » de l’époque, la notaire Me Nafissatou Dop.

Dans le document en date du 29 décembre 2005, l’ancien maire de Thiès écrit : « Je soussigne Mr Idrissa Seck donne pouvoir à mon notaire Me Nafissatou Dop de signer l’engagement en date du 29 décembre 2005 portant sur l’accord avec Me Ousmane Sèye, représentant le Président de la République du Sénégal ». Cet «engagement » est reconnu des Sénégal.

Il s’agit du fameux protocole de Rebeuss qui a conduit à la sortie de prison d’Idrissa Seck et qui se résumait ainsi: «1. Non-lieu total dans la procédure d’atteinte à la sûreté de l’Etat. 2. Liberté provisoire dans les chantiers de Thiès. 3. Nous voyageons tous les trois (Idrissa Seck, Me Nafissatou Dop Cissé et Me Ousmane Sèye). 4. Vous nous remettrez un acompte dans un compte avec double signature (Me Nafissatou Dop Cissé et Me Ousmane Sèye). 5. Non lieu total dans les chantiers de Thiès. 6. Discussion politique entre Wade et Idy. 7. Si accord, nous vous restituons l’acompte te vous financez votre campagne séparément. 8. Le président nous promet une commission de 10% (Ndlr Me Ousmane Sèye et Me Nafissatou Dop), mais nous précise que vous payez la moitié».

L’attestation déposée chez Me Papa Sambaré Dop et enregistrée par les Impôts. Idrissa Seck pourrait rétorquer que la procuration qu’il a faite est fausse. 
 


Jeudi 2 Juin 2016 - 11:18




1.Posté par Koraaa le 03/06/2016 18:41
Lu dans Dakaractu

IDRISSA SECK BIENTÔT AU TRIBUNAL? OUMAR SARR LÂCHE LA BOMBE


C'est certainement la phrase du jour que vient de lancer Oumar Sarr débarqué du parti Rewmi par Idrissa Seck. Dans les colonnes de l'Obs, l'ancien compagnon d'Idrissa Seck lâche " d'ici décembre 2016, Idrissa Seck n'aura plus le temps de critiquer le Président Sall; " Ce bout de phrase est plein de charge dans ce contexte de conflit ouvert entre les caciques du pouvoir et le président de Rewmi, nouveau leader de l'opposition radicale à Macky Sall. En effet, derrière la déclaration d'Omar Sarr, se joue une grosse affaire de gros sous (encore!) entre Idrissa Seck et le régime. Omar Sarr est certainement l'une des personnes qui connait le mieux Idrissa Seck, tant ils ont partagé de secrets. Quand Omar Sarr parle de son ex ami, il faut tendre l'oreille. Et là, il confirme, mot pour mot, l'accusation grave faite par le ministre Mame M'baye Niang sur les plateaux de télévision à l'encontre du patron de Rewmi. De quoi s'agit-il? Selon ce dernier, Idrissa Seck aurait détourné 74 milliards de francs cfa et que les feddayins de Macky Sall détiendraient les copies des chèques incriminés. Le ministre de la jeunesse et " porte-parole du couple Faye-Sall ", révélait dans l’Enquête que " l'accusation est fondée et ce que les gens ignorent c'est qu'on a la traçabilité de certains fonds dans une banque Belge. Il y a même la traçabilité d'actions achetées au niveau des bourses américaines. C'est à coups de milliards. Je crois que le Forum civil n'est pas cohérent sinon, il n'aurait jamais accepté d’être sur la même table qu'Idrissa Seck sans avoir éclairé le problème. " Et quand Oumar Sarr dit à la suite de Mame Mbaye Niang : "je vous assure que d'ici le mois de décembre 2016, Idrissa Seck n'aura plus le temps de critiquer Macky Sall ", on peut légitimement se poser la question de savoir si le pouvoir n'est pas en train de préparer un coup judiciaire contre l'ancien maire de Thiès? Pour Oumar Sarr, l'accusation sur les 74 milliards est crédible, sinon, dit-il "pourquoi Idrissa Seck ne porte pas plainte contre ses accusateurs depuis que ces derniers l'ont publiquement indéxé et mis au défi? A sa place, j'irai au tribunal porter plainte, le fait qu'il ne l'a pas fait, m'a amené à dire qu'il est suspect. Pour l'avoir soutenu durant des années, j'ai senti, dans mon intime conviction que ce monsieur avait des choses à se reprocher. Parce que, jusqu'à l'extinction du soleil, s'il ne porte pas plainte, il restera suspect. " L'assurance et la virulence de ces accusations et le profil de leurs auteurs, montrent que le pouvoir de Macky Sall a " bien documenté " Idrissa Seck. Cette affaire risque, à coup sûr, d'être le feuilleton de l'été, avec à la clé, un autre improbable "protocole de Reubeuss". Les semaines à venir nous édifieront...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter