Concertations menées par la Cena pour faciliter le scrutin : Les alliés de Wade accusent l'instance d'encourager la violation de la loi



Organiser des élections avec 47 listes en compétions n'est pas chose aisée. Raison pour laquelle la Commission nationale électorale autonome (Cena) a entrepris des concertations avec les différentes coalitions pour discuter des dispositions matérielles à prendre face à la pléthore de listes en lice pour les prochaines législatives, vendredi. Et si la coalition Manko Taxawu Senegaal dirigée par Khalifa Sall a donné son accord sans broncher, celle conduite par l'ancien président Abdoulaye Wade a émis quelques réserves. 
Même s'ils comptent être présents à la rencontre, les libéraux et leurs alliés de Mankoo Wattu Senegaal trouvent bizarre la démarche de l'instance dirigeante des élections. D'après eux, le rôle de la Cena n'est pas de faire la médiation. Elle a pour mission d'appliquer la loi électorale qui, en l'espèce, fait obligation à l'électeur de prendre tous les bulletins. Autrement dit, le Pds croit savoir que la Cena veut encourager la violation de la loi.
En définitive, Wattu Senegaal pense qu'il appartient au pouvoir qui a créé cette situation de lui trouver des solutions.
 

AYOBA FAYE

Jeudi 29 Juin 2017 - 11:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter