Condamné par défaut à dix ans de prison: Abdoul Mbodj recherché par la France

Condamné par défaut à dix ans de prison ferme, Abdoul Mbodj est activement recherché par la France qui l'a localisé au sein de la « police islamique » au Mali. Son frère qui a été cueilli de retour du Sénégal, a été condamné à six ans fermes.



Le Sénégal a été fortement cité, hier, lors du verdict du procès concernant trois jeunes français accusés d’avoir tenté de se rendre au Yémen ou en Somalie en 2012 pour y faire le Jihad. Les prévenus ont été arrêtés à Djibouti, le 4 avril 2012. Ils ont été expulsés de Djibouti vers la France. Mais ils ont profité d’une escale au Caire pour venir au Sénégal. Deux des prévenus ont été placés en garde-à-vue à leur retour en France et le troisième, nommé Abdoul Mbodj originaire du Sénégal et âgé de 32 ans, est toujours recherché. Il a été condamné à deux ans de prison, avec une période de sûreté des deux tiers.


Il a été vu au sein de la « police islamique » de Tombouctou, au Mali ». Lors du procès, le procureur a révélé que Djibouti doit servir de tremplin aux apprentis terroristes pour rejoindre le Yémen et Al-Qaida dans la péninsule arabique ou les militants islamistes Shebabs en Somalie, rapporte le journal « Libération ».


Samedi 17 Janvier 2015 - 11:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter