Conférence de Berlin : mémorial de la « ruée vers l'Afrique » et de 130 ans d'histoire

Un anniversaire qui risque de passer inaperçu. Devenus « Sénégalais, Gambiens, Congolais », les Africains d'aujourd'hui ont vu leurs nationalités fixées il y a exactement 130 ans. Un des événements les plus significatifs de l'histoire de la mondialisation dont les effets continuent d'interroger l'actualité. Rupture ou élément de continuité dans les relations économiques, politiques et identitaires entre les nouveaux pays africains et leurs puissances colonisatrices ?



Conférence de Berlin : mémorial de la « ruée vers l'Afrique » et de 130 ans d'histoire
Dans le cadre du 130ème anniversaire de la Conférence de Berlin, la Fondation du mémorial de la traite des noirs, avec le soutien du Goethe-Institut, organise une rencontre sur les enseignements pour l'Afrique de la Conférence de Berlin dans l'après-midi du jeudi 26 février 2015.

La conférence de Berlin a décidé des conditions de la colonisation et de l'avenir d'un continent jadis considéré sans maître et peuplé de « barbares ». Ainsi, elle exerce une influence considérable sur le devenir des peuples africains et sur leurs formes d'organisations politiques.

Pour toutes ces raisons, il est essentiel de réactualiser les impacts économiques et politiques de cette conférence aux fins d'en dégager des ressources de compréhension et d'analyse de la condition africaine, mais surtout de mobilisations intellectuelles et citoyennes pour une réelle émancipation du continent.

La journée du 26 février, qui coïncide avec la date anniversaire de la conférence, constitue la 1ère étape d'un processus pédagogique et citoyen d'implication de la société sénégalaise sur les questions liées à la gouvernance mémorielle.
En compagnie de décideurs politiques, d'universitaires et d'acteurs de la société civile dakaroise, il s'agit de tirer les enseignements de cet événement fondateur de nos nouveaux Etats. De célébrer les stratégies de résistance et d'invention que les peuples ont développés tout autant que les nécessités d'un dialogue apaisé avec les autres communautés.

Il y aura comme programme la projection d'un film "Berlin 1885, la ruée sur l'Afrique", un documentaire-fiction de Joël Calmettes (France, 2010, 1h24mn, ARTE France), d'une table-ronde sur les « Enjeux de la conférence de Berlin pour l'Afrique d'aujourd'hui et de demain ». Ce sera avec Boubacar Boris Diop, écrivain, Abdoulaye Bamba Diallo, journaliste, Professeur Ndiouga Benga, historien, Fadel Barro journaliste, Karfa Sira Diallo, président de la fondation du mémorial.


Lundi 23 Février 2015 - 12:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter