Conférence sur la Syrie : l'opposition gagne en crédibilité mais n'obtient toujours pas d'armes

Les 130 pays et organisations qui composent le groupe des Amis de la Syrie ont achevé ce mercredi 12 décembre leur réunion à Marrakech. Ils ont officiellement reconnu la Coalition nationale syrienne comme la seule représentante du peuple. Le président américain Barack Obama, qui était très attendu sur cette question, l'a lui aussi annoncé hier. Reconnaissance de l'opposition donc mais pour l'instant, pas question de lui livrer des armes.



Le groupe des Amis de la Syrie formé de pays arabes et occidentaux. Marrakech, le 12 décembre 2012. REUTERS/Abderrahmane Mokhtari
Le groupe des Amis de la Syrie formé de pays arabes et occidentaux. Marrakech, le 12 décembre 2012. REUTERS/Abderrahmane Mokhtari
De cette réunion on retient surtout un bilan positif pour l’opposition syrienne. Ce sont 114 pays qui reconnaissent désormais la coalition. 114 pays, c’est l’équivalent des deux tiers de l’Assemblée générale des Nations unies.

La Coalition obtient également des aides financières. C’est l’Arabie Saoudite qui signe le premier chèque d’un montant de 100 millions de dollars. Pour le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, c’est une énorme avancée. Désormais il faut passer à l’étape suivante, donner des fonctions concrètes aux membres de l’opposition, histoire que la Coalition commence à ressembler à un gouvernement de transition. La coalition gagne en tout cas en crédibilité.

Blocus maintenu pour les livraisons d'armes

L’Union européenne qui avait imposé un embargo de douze mois sur les livraisons d'armes reconsidère sa position. Le blocus est certes maintenu mais pour une durée de trois mois, la question de l’armement doit bientôt être reposée.

La Coalition salut cette décision. Pour son président Ahmed Moaz al-Khatib, c’est une manière adéquate d’aider les insurgés. Il exclut toute intervention étrangère ou toute ingérence. Il appelle d’ailleurs les Etats-Unis à revoir leur position concernant le Front al-Nosra, ce groupe rebelle est considéré comme un groupe terroriste par Washington. Une décision que la Coalition n'accepte pas.

Blocus maintenu pour les livraisons d'armes

L’Union européenne qui avait imposé un embargo de douze mois sur les livraisons d'armes reconsidère sa position. Le blocus est certes maintenu mais pour une durée de trois mois, la question de l’armement doit bientôt être reposée.

La Coalition salut cette décision. Pour son président Ahmed Moaz al-Khatib, c’est une manière adéquate d’aider les insurgés. Il exclut toute intervention étrangère ou toute ingérence. Il appelle d’ailleurs les Etats-Unis à revoir leur position concernant le Front al-Nosra, ce groupe rebelle est considéré comme un groupe terroriste par Washington. Une décision que la Coalition n'accepte pas.
Source: RFI

Dépêche

Jeudi 13 Décembre 2012 - 10:46


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter