PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Conférence territoriale à Thiès: L’Etat octroie 1600 milliards de F Cfa à la région

Les promesses tenues par le président de la République, Macky Sall lors du Conseil des ministres décentralisé du 5 juin 2014, commencent à être exécutées. Sur ce, 81% des projets et programmes, ont été déjà réalisés dans la région de Thiès. C’est ce qu’a fait savoir, le gouverneur Amadou Sy, qui présidait vendredi dernier, la première édition de la conférence territoriale sur les politiques publiques.



Conférence territoriale à Thiès: L’Etat octroie 1600 milliards de F Cfa à la région
 «Tout a été fait pour permettre une exécution correcte des politiques publiques à travers les projets qui ont été listés lors du conseil des ministres délocalisés de juin 2014 et dont le taux de réalisation a atteint aujourd’hui la barre des 80%». C’est ce qu’a révélé le chef de l’Exécutif de la région de Thiès, Amadou Sy,  en marge de la conférence territoriale consacrée à la revue des projets et programmes initiés dans le cadre des politiques publiques.

A en croire le gouverneur, les engagements pris par le gouvernement lors du conseil des ministres décentralisé, ont été respectés dans les trois (3) département de la région de (Thiès, Mbour et Tivaouane). Ces projets ont été exécutés à 81% pour un coût global de 447 milliards f Cfa.

Amadou Sy est d'avis que : «le gouvernement a fait plus, en injectant  dans la région de Thiès 1200 autres milliards F Cfa pour la réalisation de centres électriques, de l’autoroute  « Illa Touba », en plus des investissements dans les secteurs de l’éducation et de la santé, entre autres». «Ce qui ramènent les investissements à 1600 milliards F Cfa dans la région de Thiès», a-t-il ajouté.

Le représentant de l’Etat dans la région de Thiès a saisi l’occasion pour dénoncer la spéculation foncière de la région. Il convient, selon lui, « de veiller à ce que les terres soient bien gérées et de façon optimale». Car, a-t-il indiqué, « depuis quelques temps on a noté, et de façon régulière que les litiges fonciers sont devenus de plus en plus nombreux de même que les occupations anarchiques. Cela semble être lié à l’urbanisation galopante de nos villes face au rush que connaît actuellement la région de Thiès avec ses nombreux projets en cours dont l’AIBD, les autoroutes, entre autres, qui ont fini d’épuiser l’assiette foncière de Thiès». 

Aminata Diouf

Lundi 31 Octobre 2016 - 11:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter