Conflit APRPS - Mairie Sacré Coeur-Mermoz : "Barthelemy Diaz s'est comporté comme un voyou"

L’Association professionnelle des régies publicitaires du Sénégal (APRPS) a décidé d’engager des poursuites contre Barthelemy Diaz, maire de la commune de Mermoz-Sacré Cœur pour destruction de biens appartenant à autrui et voie de fait, a déclaré lors d’un point de presse, le président de ladite association Abdoulaye Thiam.



Conflit APRPS - Mairie Sacré Coeur-Mermoz : "Barthelemy Diaz s'est comporté comme un voyou"

Cette association qui regroupe une vingtaine de structures évoluant dans le domaine de l’affichage et de la publicité, accuse la mairie de Mermoz-Sacré Cœur d’avoir délibérément procédé à la destruction de panneaux publicitaires et autres supports de communication se trouvant sur le territoire communal. « Chaque entité membre de l’association va déposer individuellement des plaintes contre Barthelemy Diaz et une autre plainte sera faite au nom de l’association » a dit M.Thiam.
 

Selon ce dernier, les préjudices subis par leur groupement s’élèvent à plus de 800 millions de FCFA. « Il y a eu destruction de l’ensemble des supports de communication dont tous les panneaux de dernière génération qui coutent excessivement cher », précise le président de l’association.
 

Me Moussa Sarr, du pool d’avocats de l’association dénonce et avertit : « aucune sommation ne nous a été servie par la mairie, c’est de manière illégale que Barthelemy Diaz a décidé de s’attaquer à nos panneaux en faisant recours à des méthodes dignes de voyous », fustige l’avocat. « La mairie s’est entourée de nervis, a agi le weekend de surcroit de nuit, cela prouve l’illégalité et l’autoritarisme qui entourent cette décision », a-t-il assuré.
 

L’association compte aller jusqu’au bout pour avoir gain de cause. « Il faut que Barthelemy Diaz sache que nous sommes dans un Etat de droit et donc l’Etat et ses démembrements sont soumis à la règle de droit », a souligné par ailleurs Me Sarr. Pour lui, il y a une nette différence entre « déguerpir et détruire ». « Ce n’est parce que la mairie a besoin de recettes qu’elle doit se lever un beau jour et créer des taxes sans aucune base légale », a expliqué l'homme de droit.

 


Mardi 2 Juin 2015 - 00:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter