Conflits en Afrique de l’Ouest : quelle posture des médias pour éviter l’exacerbation?



Faire des journalistes des pionniers de la paix et non des propagateurs de la violence en Afrique de l’Ouest. Tel est l’objectif de l’atelier ouvert ce mardi 18 novembre par le Gorée Institute en vue de renforcer les compétences des acteurs des médias dans les domaines de la prévention des conflits, la consolidation de la paix et la promotion des droits de l’homme en Afrique de l’Ouest. A cette occasion, quinze (15) journalistes venus de divers pays de la sous région, assistés par des experts, ont diagnostiqué les conflits qui prévalent dans leurs pays respectifs pour essayer de voir quelle solution adopter pour une paix durable.
 
Les conflits qui secouent l’Afrique de l’Ouest intriguent sérieusement l’institut panafricain qui lutte pour la consolidation de la paix dans le continent. Conscient que les médias peuvent être des facteurs d’accroissement du mal, le Gorée Institute qui voit la nécessité de renforcer « la contribution des médias dans la consolidation de la paix, la prévention des conflits et les pratiques des droits de l’homme », fortifie les capacités des journalistes et professionnels de l’information de sept (7) pays d’Afrique occidentale dans l’analyse des conflits dans cette zone. A cet effet, la problématique des conflits, leurs causes profondes, leurs enjeux, mais surtout la responsabilité des hommes de médias ont été passés au crible. Les journalistes bénéficiaires de la formation ont chacun fait le diagnostic de la situation dans leurs pays respectifs, non sans déceler les causes des conflits, leur nature, mais également les entraves auxquelles ils font face, sans oublier la responsabilité nécessaire. Se fondant sur les nombreux exemples de conflits qui minent la sous région, il a été inculqué aux journalistes des aptitudes à produire une information de qualité en situation de conflit à partir d’exercices pratiques. De même que la conduite à tenir pour gagner la confiance des sources et celle des différentes parties prenantes aux conflits. Au cours de cet atelier qui a pour thème « Médias, prévention des conflits et droits humains en Afrique de l’Ouest », les stratégies de contournement pour l’accès aux sources, la question de l’intimidation et des obstacles ont aussi été examinés.
 
Au sortir de cet atelier qui prend fin le 20 novembre, il est attendu des participants d’être mieux outillés en matière de prévention des conflits et de consolidation de la paix, d’avoir une nouvelle vision des choses qui leur permettra d’assurer une couverture objective et régulière des conflits et des processus de paix, afin d’afficher une posture de promoteurs de la paix et non d’instigateurs de la violence.
 
 

Matar Séne

Mercredi 19 Novembre 2014 - 13:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter