Congo-Brazzaville: des opposants dénoncent les arrestations de politiques

.



Au Congo-Brazzaville, cinq candidats de l'opposition dénoncent un climat d'intimidation, aux lendemains de la présidentielle du 20 mars dernier. Ces candidats déplorent de nombreuses arrestations de responsables politiques ces derniers jours. Les leaders n'ont plus accès à leurs QG de parti, et disent faire l'objet d'une surveillance des forces de police. 

Rfi.fr

Lundi 28 Mars 2016 - 14:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter