Congo-Brazzaville: deux opposants arrêtés à cause de leurs tee-shirts

Au Congo-Brazzaville, l'opposition dénonce l'arrestation de deux de ses membres. Ces personnes auraient été interpellées parce qu'elles portaient des tee-shirts estampillés « Touche pas à la Constitution de 2002 » qui dénoncent le projet de modification qui viserait à maintenir le président Sassou-Nguesso au pouvoir.



Au Congo Brazzaville, l'opposition dénonce l'arrestation de deux de ses membres. Alex Potemkin/Getty images
Au Congo Brazzaville, l'opposition dénonce l'arrestation de deux de ses membres. Alex Potemkin/Getty images

Blaise Nkombo et Albert Mberi sont membres du Rassemblement des jeunes patriotes, un parti congolais d'opposition. Selon Paul-Marie Mpouele, président de ce mouvement, les deux militants ont été interpellés respectivement dimanche dernier et mardi matin. Ils distribuaient des tracts et portaient des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire « Touche pas à la Constitution ».

Les forces de l'ordre ne confirment que l'arrestation de Blaise Nkombo, selon le colonel Jules Monkala Tchoumou, porte-parole de la police congolaise : « Il est poursuivi pour incitation à la violence, parce que les tee-shirts qui étaient en sa possession, non seulement portaient les inscriptions Touche pas à la Constitution, mais surtout avaient des signes de danger de mort. C’est pour ça qu’il est actuellement entendu ».

Depuis des mois, l'opposition congolaise se mobilise contre une possible réforme constitutionnelle. Certains ténors de la majorité se sont en effet récemment prononcés pour un tel scénario afin de maintenir Denis Sassou-Nguesso au pouvoir avec pour slogan « Touche pas à mon président ». Avec cette autre campagne intitulée « Touche pas à la Constitution », l'opposition réplique à sa façon. Le débat est lancé.

Source : Rfi.fr
 



Jeudi 24 Avril 2014 - 20:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter