Congo-RDC: les expulsions, des «crimes contre l’humanité»?

Il y a un an, entre avril et septembre, au moins 179 000 ressortissants du Congo-Kinshasa étaient expulsés du Congo-Brazzaville. Des expulsions qui ont donné lieu à toutes sortes de violations des droits de l'homme. Après plusieurs mois d'enquête, Amnesty International a publié ce jeudi un rapport dans lequel l'ONG affirme que ces expulsions collectives pourraient constituer des « crimes contre l'humanité ».



Un bateau du Congo ramenant en RDC des Congolais expulsés ou qui ont fui craignant une expulsion violente. RFI/Habibou Bangré
Un bateau du Congo ramenant en RDC des Congolais expulsés ou qui ont fui craignant une expulsion violente. RFI/Habibou Bangré
Leurs droits fondamentaux ont été violés, car ils ont été expulsés massivement. Certains ont été victimes de violences comme le viol, la torture...
Alioune TineDirecteur régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre d'Amnesty International03/07/2015 - par Carine FrenkÉcouter

 


Rfi.fr

Vendredi 3 Juillet 2015 - 09:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter