Congo : appel à la désobéissance civile

L'opposition au président congolais Denis Sassou Nguesso a rejeté mardi les résultats officiels du référendum de dimanche et a appelé à "la désobéissance civile" pour faire obstacle au projet.



Congo : appel à la désobéissance civile

Le gouvernement de Brazzaville a annoncé mardi matin que près de trois congolais sur quatre avaient voté, que le oui avait obtenu 92,26% et que le projet de nouvelle constitution entrerait "en vigueur dès sa promulgation par le président".

Les opposants, qui avaient appelé à boycotter le scrutin, ont rejeté irrévocablement ces chiffres.

Tant le Frocad que l'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC), autre coalition d'opposants à M. Sassou Nguesso, ont appelé à la "désobéissance civile" afin d'empêcher la promulgation du projet de nouvelle constitution.

Le Frocad a demandé "la tenue rapide d'un dialogue inclusif" consacré "exclusivement" aux questions de "gouvernance électorale", c'est-à-dire l'organisation de la présidentielle de mi-2016.

Le Frocad et l'IDC avaient appelé à la désobéissance civile et à manifester le 20 octobre contre le référendum.
 

Image copyrightAFP

Pour le Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad), une des deux principales plateformes de l'opposition ayant qualifié le référendum de "coup d'État constitutionnel", "le scrutin n'a été ni libre, ni juste, ni équitable, ni transparent" et s'est déroulé "dans un état de siège".

Lundi, un des dirigeants du Frocad avait estimé que la participation n'avait pas dépassé "10%".

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir), Pierre Ngolo, a estimé pour sa part que le peuple congolais avait "montré sa maturité politique" et que le taux de participation était "suffisamment éloquent".
source:bbc Afrique


Dior Niang

Mercredi 28 Octobre 2015 - 09:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter