Congo: la société civile demande aux ministres de déclarer leur patrimoine

Dans son discours d'investiture du 16 avril, le président congolais Denis Sassou Nguesso, réélu le 20 mars au terme d'un scrutin très contesté par ses adversaires, demandait à ses concitoyens à tous les niveaux de responsabilité de mettre un terme aux antivaleurs, notamment à la gabegie. Deux grandes plateformes de la société civile se sont saisies vendredi 20 mai de cette directive, et ont demandé au gouvernement, mis en place, il y a trois semaines de déclarer son patrimoine ; ceci pour des besoins de transparence et de rupture avec le passé.



Dans une déclaration conjointe lue devant la presse, la Coordination nationale des réseaux et associations de la société civile pour la gouvernance démocratique et électorale (Coraged) et la Fédération congolaise des droits de l’Homme (Fecodho), demandent au gouvernement, nommé dans un contexte socioéconomique difficile, de prêcher par l’exemple et exigent de chacun de ses membres de déclarer son patrimoine. Histoire de démontrer que cette équipe gouvernementale est réellement celle de la rupture.
 
« Nouvelle République, nouvelles mœurs, explique à RFI Céphas Germain Ewangui, président de la Fecodho. Nous trouvons inconcevable qu’un gouvernement dont la mission fondamentale serait d’amener l’ensemble de la population à respecter, à obéir les lois et règlements de la République, ne puisse pas lui-même montrer l’exemple : dans le cadre de la publication devant le Parlement de la politique générale du gouvernement, que cette cérémonie soit précédée par la déclaration des biens des membres du gouvernement, c’est un signe qui sera très positif. La transparence est la règle d’or dans le cadre de la bonne gouvernance ».
 
Pour les deux plateformes de la société civile, il n’est pas trop tard pour le gouvernement de se conformer à cette prescription trois semaines après sa mise en place. Cette équipe gouvernementale compte près d’une quarantaine de membres dont huit femmes.


Source: Rfi.fr



Samedi 21 Mai 2016 - 11:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter