Congrès du PDCI: quatre candidats pour un fauteuil

C'est ce jeudi 3 octobre que s'ouvre le 12ème congrès du PDCI, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Plus de 4 000 participants sont attendus au palais des sports de Treichville. Ces derniers mois, qui ont précédé cette grand-messe du plus vieux parti de Côte d’Ivoire, ont été marqués par le débat sur l’alternance à la tête du parti. La justice ivoirienne a débouté mercredi 18 militants qui demandaient la suspension du congrès.



Congrès du PDCI: quatre candidats pour un fauteuil

Le thème de ce 12ème congrès en résume les enjeux : « Le PDCI-RDA face aux nouveaux défis : Renouveau, Rajeunissement et Renaissance. » Le parti de l’indépendance, balayé par le premier coup d’Etat militaire depuis bientôt treize ans, a l’ambition de revenir au pouvoir le plus vite possible. En ligne de mire, l’élection présidentielle de 2015. Et pour incarner et mettre en musique cette aspiration, il faut une équipe à la tête de l’ancien parti unique.
 

Un certain nombre des membres du parti vit mal le fait de jouer les seconds rôles au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), à l’ombre du Rassemblement des républicains (RDR), le parti au pouvoir. L’avant-dernière journée du congrès, samedi, sera cruciale, avec l’élection du président du parti. Ce sont les 4 350 participants qui vont trancher.

Le bureau du congrès, qui va être constitué dès l’ouverture, devrait enregistrer quatre candidatures : celle du président sortant, Henri Konan Bédié - contestée par ses trois concurrents pour dépassement de l’âge limite prévu par les textes ; celle du secrétaire général du parti, Alphonse Djédjé Mady ; celle du président de la Jeunesse du PDCI, Bertin Konan Kouadio et enfin celle de l’ancien secrétaire général de la présidence, Kouassi Yao.
 

Les contestataires déboutés
 

Les 18 militants du PDCI qui avaient saisi la justice et demandé la suspension du 12ème congrès pour mauvaise organisation ont été débouté mercredi parce qu’ils «n’étaient pas qualifiés pour agir», leur a dit le juge des référés.

Côte d'Ivoire: impossible consensus au PDCI
 

Selon l’un des avocats du PDCI, « ce sont les ambitions mal récompensées ou les ambitions démesurées qui ont téléguidé cette action judiciaire ». Une allusion à peine voilée aux trois prétendants de l’alternance à la tête du parti. Une situation qui fait craindre que le PDCI ne sorte affaibli de ce 12ème congrès.

Le bureau politique, qui cherche le consensus autour du président sortant, lui a demandé de recevoir ses trois adversaires déclarés. Henri Konan Bédié les a rencontrés mercredi à tour de rôle et a souhaité le retrait des trois candidats afin de préserver la cohésion du parti.
 

 

Des indiscrétions autour de ces tractations de dernière heure indiquent que le plus jeune des candidats, Bertin Konan Kouadio - dit KKB - a refusé... Le secrétaire général du parti, Alphonse Djédjé Mady reste flou sur sa position, alors que l’ancien secrétaire général de la présidence, Kouassi Yao, serait disposé à se retirer au profit d’Henri Konan Bédié, à condition que les deux autres candidats renoncent à se présenter.


Rfi.fr

Jeudi 3 Octobre 2013 - 11:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter