Conseil d’administration d’orange sénégal: bras de fer entre l’Etat et France Télécom

L’Etat du Sénégal et France Télécom se sont fronttés lors de la rencontre du Conseil d’Administration d’Orange qui a suivi l’Assemblée générale des actinnaires. Les autorités voulaient inscrire dans les point à l’ordre du jour une demande d’arrêt du projet d’extermination. Ce que le président du Conseil d’administration a refusé en convoquant un argumentaire farfelu.



En dehors de l’affaire de la 3G, un autre bras de fer se joue entre l’Etat du Sénégal et France Télécom, l’actionnaire de référence d’Orange Sénégal. La dernière rencontre du Conseil d’administration d’Orange en est une parfaite illustration. Des autorités via leurs représentants dans ledit Conseil, ont formulé une demande pour surseoir au déroulement du projets d’externalisation surtout le Global Network Operating Center (GNOC) qui  va conduire à la mutualisation des équipes d’exploitation du réseau.

Les représentants de l’Etat ont exigé l’arrêt de ce projet qui divise les travailleurs de France Télécom, en attendant le renouvellement de la Convention de concession. En effet, France Télécom a introduit une demande pour le renouvellement de cette concession depuis le début de l’année. Mais contre toute attente, elle s’est lancée dans une logique de défiance de l’Etat du Sénégal en refusant que ce point ne soit inscrit à l’ordre du jour, livre « Libération ».


Lundi 25 Avril 2016 - 09:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter