Conseil départemental de Thiès: le départ d’Idrissa Seck réclamé.

De l’avis de certains membres du Conseil départemental de Thiès, Idrissa Seck, sur qui ils ont porté de graves accusations, devrait quitter la tête de cette instance. En effet, selon eux, l’ancien maire de Thiès n’a pas respecté son devoir envers les populations et perçoit indument son salaire.



«Idrissa Seck a demandé le suffrage des Thiessois et après l’avoir obtenu, il les a déposé ici pour aller se balader à travers le pays et le monde. Il doit avoir un problème de conscience», a déclaré Abdoulaye Sow, président de la Commission de l’aménagement du territoire et des domaines. Il fustige sur les colonnes de l’As, la gestion du Conseil départemental de Thiès.


Selon M. Sow, Idrissa Seck perçoit indument son salaire en tant que Président du Conseil départemental de Thiès : «Dans l’exposé des motifs du décret portant rémunérations, il est clairement indiqué que la moitié des émoluments du Président constitue des indemnités de représentation. Puisqu’il ne vient pas, il perçoit illégalement des indemnités, allant jusqu’à les sécuriser jusqu’à la fin de l’année».


Cette situation décriée, Abdoulaye Sow s’attaque à la nébuleuse qui entoure, à son avis, la gestion du budget de l’institution par l’ancien édile de la capitale du Rail : «Après six mois, les conseillers n’avaient toujours pas perçu leurs indemnités de session et leurs frais de déplacement. Après enquête, nous nous sommes rendus compte que le budget que nous avions adopté en session budgétaire au mois de janvier a subi six modifications qui sont à l’origine du non-paiement de ces indemnités. L’argument avancé alors par le bureau pour expliquer le retard, c’est l’insuffisance des fonds de dotation. Ce qui est totalement faux, car la ligne de ces fonds de dotation étaient créditée d’un montant de plus de plus de 140 millions de FCFA, suffisant pour payer l’ensemble des charges liées aux indemnités des conseillers pendant toute l’année et sécuriser l’ensemble des salaires. Ces modifications ont été opérées à l’insu de l’organe délibérant qu’est le Conseil départemental. Nous avons vivement protesté et tapé sur la table et nous avons été payés» fustige-t-il. 


Le responsable départemental de Bess du niak, par ailleurs président de la commission de l’hydraulique et de l’énergie, vive- président de la Commission des finances et membre du groupe And Défar Thiès d’Idrissa Seck déclare être troublé par les déclarations d’Abdoulaye Sow : «J’ai eu à interpeler le Président du groupe And Défar Thiès en l’occurrence Ibrahima Gaye dès que l’affaire a éclaté pour avoir des éclaircissements, mais jusqu’ici, aucune information ne m’a été fournie pouvant battre en brèche les préoccupations d’Abdoulaye Sow. C’est pourquoi je fais désormais attention à mes partenaires».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 31 Juillet 2015 - 13:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter