Conseil des ministres délocalisé : les doléances d’Abdoulaye Thimbo

La ville de Pikine attend beaucoup de choses du chef de l’Etat. C’est ce qu’a affirmé le maire de la localité, Abdoulaye Thimbo, lors de la réception de celui-ci, pour la tenue du Conseil des ministres décentralisé de la région de Dakar.



«La ville de Pikine a besoin de beaucoup de choses. C’est la première ville de la banlieue et c’est la ville la plus peuplée du Sénégal. Cela va aussi avec son corollaire de besoins en termes d’équipements sociaux, d’amélioration du cadres de vie des Pikinois », a déclaré Abdoulaye Thimbo.

Et l’édile de Pikine d’énumérer : «Nous avons un chapelet de besoins qui sont là et qui attendent toujours d’être prises en charge. A Pikine ne serait-ce sur le plan des infrastructures, nous avons trois arrondissements, deux stades mais le troisième arrondissement est dépourvu de stade».

Ne s’en limitant pas en si bon chemin, l’oncle du chef de l’Etat est d’avis que Pikine devrait avoir sa «propre identité ». Ce qui doit commencer par l’érection d’infrastructures pouvant la doter d’un Centre-ville.
L’assainissement n’a pas été oublié dans le speech du maire qui soutient que sur les 16 communes que compte sa ville, seules deux disposent de réseau de drainage des eaux usées. 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 20 Juillet 2016 - 14:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter