Conseil des ministres du 9 janvier : « Une prise en charge définitive des diplômés du Fastef »

Observant une grève de la faim depuis quelque temps, les diplômés de la Faculté des sciences et technologies de l'éducation et de la formation (FASTEF) issus de la formation payante réclament leur insertion dans la fonction publique. Le Chef de l'Etat a suggéré une solution définitive à ce problème.



Conseil des ministres du 9 janvier : « Une prise en charge définitive des diplômés du Fastef »
En Conseil des ministres le chef de l'Etat  Macky Sall a demandé jeudi au gouvernement de prendre en charge les diplômés de la Faculté des sciences et technologies de l'éducation et de la formation (FASTEF) issus de la formation payante. Il a suggéré de le faire « en déduction du nombre de professeurs à recruter en 2014 », selon le communiqué.

Le président Sall a demandé au gouvernement de tenir compte, « du nombre de postes budgétaires libérés (par l'audit de la Fonction publique), avec les contentieux avérés, et pour répondre aux nouveaux besoins exprimés au niveau de l'enseignement moyen et secondaire général ».

Le ministre de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des Organisations professionnelles, Mansour Sy, en faisant une communication a fait le point du niveau d'exécution des mesures prises à la suite de la publication des résultats de l'audit physique et biométrique des agents de l'Etat, rapporte le communiqué.

M. Sy a précisé le nombre de cas régularisés par les commissions spéciales et le nombre de cas en référé traités par la Commission nationale de traitement des contentieux. Il a aussi indiqué les dispositions prises pour payer en billetage les salaires de tous les détenteurs de quitus, selon le communiqué.


Vendredi 10 Janvier 2014 - 13:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter