Conseil des ministres: le gouvernement zappe les fuites du bac



Conseil des ministres: le gouvernement zappe les fuites du bac
Le Président Macky SALL a réuni le Conseil  des Ministres, mercredi 5 juillet 2017, à 10 heures, au Palais de la République. Entamant sa communication autour du développement des infrastructures, du désenclavement intérieur et de la valorisation des potentialités économiques des territoires, le Chef de l'Etat a adressé «ses félicitations au Ministre chargé des Infrastructures, à AGEROUTE, à nos partenaires techniques et financiers, et à l’ensemble des entreprises et personnels qui ont réalisé les nouvelles routes de qualité, notamment celles de Fatick - Kaolack, Dinguiraye- Nioro- Keur Ayip, et Keur Waly Ndiaye- Passy- Sokone».

Le Président de la République a ainsi demandé au Gouvernement «de veiller davantage à la densification et à l’entretien de la voirie urbaine des communes traversées par les routes nationales et départementales, à l’actualisation du dispositif national de classement des routes, et à la consolidation des activités du Fonds d’Entretien Routier Autonome (FERA)».

En outre, le Chef de l’Etat a invité le Gouvernement «à prendre toutes les dispositions requises en vue du respect scrupuleux des délais d’exécution contractuels de tous les projets routiers et autoroutiers programmés sur la période 2017- 2019».

Appréciant «les efforts importants consentis par l’Etat en matière d’aménagement du territoire et de maitrise stratégique du développement urbain», le Président de la République a rappelé au Gouvernement «l’urgence d’intensifier le désenclavement du pays et de corriger les disparités entre les localités, à travers une politique d’aménagement du territoire équilibrée».

Dès lors, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement d’engager, dans les meilleurs délais «la réactualisation du Plan national d’Aménagement du Territoire, en prenant en compte les risques liés à l’urbanisation accélérée, aux catastrophes naturelles et les impératifs de résilience de chaque localité du pays, le déploiement d’un Plan national de Modernisation de l’Habitat rural, en mettant à contribution les architectes, artisans et acteurs du secteur du bâtiment et des travaux publics…».          
   
Pas un mot sur les fuites au bac qui ont conduit à la suspension de l’épreuve du français ce matin.                   


Mercredi 5 Juillet 2017 - 23:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter