Conseil municipal de Thiès : Idrissa Seck accusé de combattre Talla Sylla

Réunion avortée du conseil municipal de Thiès. Idrissa Seck accusé de combattre Talla Sylla. Convoqué samedi, le Conseil municipal de Thiès dont l’ordre du jour portait entre autres sur l’ouverture de la session budgétaire n’a pas pu finalement se tenir, faut de quorum. 20 conseillers sur 80 ont été présents au moment de l’appel. Le parti d’Idrissa Seck est soupçonné de mettre les bâtons dans roues de Talla Sylla.



Conseil municipal de Thiès : Idrissa Seck accusé de combattre Talla Sylla
Le conseil municipal de Thiès est entrain de devenir le théâtre d’opération des batailles politique. En effet, Rewmi qui a pourtant permis à Talla Sylla de prendre les rênes de la mairie de Thiès, est accusé  de le battre, à travers le blocage du conseil. Plusieurs personnes on évoque ce qui s’assimile à du sabotage perpétré par les conseillers municipaux de Rewmi. Sur les 80 conseillers que compte cette commune, seuls 20 étaient présents.


 Avant cela, il a fallu d’intenses tractations pour que Talla Sylla puisse tenir un conseil municipal. Samedi, tous les conseillers de la mouvance présidentielle ont répondu présents. C’est vers midi, après que la séance a été levée, que les conseillers de Rewmi ont commencé à arriver à la mairie. Pourtant, la réunion avortée du conseil municipal de Thiès doit délibérer sur plusieurs questions importantes, notamment l’occupation à des fins commerciales de la promenade des thiéssois et du complexe casino qui devrait être payant désormais, la création d’une piscine olympique sur la promenade des thiessois, près de l’Agora, mais aussi un mini parc municipal.

Seynabou Ndiéguène, conseillère municipale, pense que : «après avoir imposé aux populations le choix de Talla Sylla, Rewmi est maintenant dans une logique de lui mettre des bâtons dans les roues».  Thierno Alassane Sall d’enfoncer le clou. L'ancien ministre et responsable de l'Alliance Pour la République (APR) : « la coalition qui a porté Talla Sylla à la tête de la ville (de Thiès) a été mise en place pour sauver la tête d’Idrissa Seck. Et l’approche pour choisir Talla Sylla n’est pas fondée, car il n’a pas de légitimité historique dans cette entité politique. Il a été imposé par Idrissa Seck sans que les autres ne l’aient pratiqué, dans le seul objectif de régler des problèmes internes à son parti. Talla Sylla ne peut pas avoir d’autorité sur un tel conseil», analyse l’ancien ministre des Infrastructures.

Adja Garmy Fall conseillère de Rewmi, par ailleurs conseillère municipale, réfute dans "l'As", tous les arguments évoquant des velléités de blocage du conseil municipal. « Chez les conseillers de Rewmi, il n’a jamais été question de bloquer le conseil municipal. Jamais une telle question n’a été à l’ordre du jour. Le problème est que Talla Sylla a levé la séance avant 11 heures, alors que le matin les gens ont des tâches à accomplir avant de venir … ». 


Lundi 29 Décembre 2014 - 10:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter