Consommation de viande et de lait : Hausse de 73% et 58% d'ici 2050

La consommation de viande devrait progresser de près de 73% d'ici 2050, et celle de produits laitiers de 58% par rapport aux niveaux actuels. C'est pour une exploitation durable des produits animaux, qu'un nouveau partenariat, piloté par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (Fao), est mis en place pour une évaluation et une harmonisation des mesures de l'impact environnemental de l'élevage.



Consommation de viande et de lait : Hausse de 73% et 58% d'ici 2050
La demande de produits animaux continuera de croître au cours des prochaines décennies. L’Oranisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) estime, dans un comminqué qui nous est parvenu, que “la consommation de viande devrait progresser de près de 73% d'ici 2050, et celle de produits laitiers de 58% par rapport aux niveaux actuels”. Cet accroissement de la demande sur les produits animaux n’est pas sans conséquence sur l’environnement.

D’où la nécsessité de mettre en avant l'impératif de la durabilité “sauvegarder cet important secteur alimentaire en améliorant l'efficience de l'utilisation des ressources naturelles et ses performances en termes de durabilité”. Car, souligne la Fao, “cette croissance continue de la demande se fera dans un contexte de compétition accrue pour les ressources limitées, voire en voie d'appauvrissement, d'enjeux supplémentaires liés au changement climatique, et de l'impératif de durabilité de la production alimentaire”.

Conscient que des directives et indicateurs communs d’évaluation permettront de mieux comprendre les impacts et d’élaborer des politiques, un nouveau partenariat a pour vocation de mieux évaluer les impacts sur l'environnement du secteur de l'élevage est mis en place sous l’égide de la Fao. De nos jours, l’existence de diverses méthodes de mesure et d'évaluation des impacts environnementaux de l'élevage complique la tâche de comparaison des résultats et d'établissement de priorités en vue d'améliorer durablement les performances environnementales tout au long des chaînes d'approvisionnement.

 C’est pourquoi la Fao invite à "dégager un consensus sur la manière d'évaluer la performance environnementale de l'élevage". "Le but est d'améliorer cette performance et de créer des formes plus durables de production qui continueront à fournir nourriture et revenus. Pour ce faire, nous avons besoin d'informations quantitatives fiables sur les principaux paramètres environnementaux de la filière comme base de connaissances dans le but d'obtenir des améliorations".

Ce projet qui constitue une première étape vers une meilleure durabilité de cet important secteur de production vivrière, regroupe la Fao et ses partenaires gouvernementaux, non gouvernementaux et du secteur privé. Ces derniers collaboreront sur plusieurs fronts dans le but de renforcer la science des critères environnementaux des filières de l'élevage. Dans sa phase initiale qui durera trois ans, le projet comportera quatre activités.

Il s’agit d’abord de la mise en place de méthodes et directives reposant sur des bases scientifiques permettant de quantifier l'empreinte carbone du bétail, couvrant divers types d'opérations et de systèmes d'élevage. Ensuite il y’aura la création d'une base de données de facteurs d'émissions de gaz à effet de serre engendrés par la production de différentes sortes d'aliments pour animaux - la production et l'utilisation fourragère offrent des occasions importantes de réduction des émissions de l'élevage. Puis une méthodologie propre à mesurer d'autres pressions environnementales importantes telles que la consommation d'eau et les pertes de nutriments sera mise au point. En fin, il sera bouclé par le lancement d'une campagne de communication afin de promouvoir l'utilisation des méthodes et des résultats du partenariat, précise la source.
 
Source : Sudonline


Samedi 7 Juillet 2012 - 11:13




1.Posté par ace le 08/10/2012 17:41
LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://aec89.site.voila.fr

http://www.feracheval.com/petitions.php

http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html

Rejoignez la groupe sur :

http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.

>

>

>
AEC.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter