Construction d'un Centre de mesure : nébuleuse autour d’un marché de 467 millions de CFA au rectorat de l'UCAD



Construction d'un Centre de mesure : nébuleuse autour d’un marché de 467 millions de CFA au rectorat de l'UCAD
Le marché douteux en question concerne la construction d’un Centre de mesure. Seulement le marché avait été confié à une entreprise sur la base d’une procédure entachée d’irrégularités. En effet, il s’agit d’un marché de 467 millions de CFA qui avait été confié par l’ancien rectorat à l’entreprise ESCI, un marché qui n’avait pas été approuvé par les autorités compétentes en la matière.

A décharge, le nouveau recteur qui a hérité d’une procédure douteuse a voulu redémarrer les travaux au ralenti, mais s’est heurté au refus de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP) qui l’a renvoyé devant la Direction centrale des marchés publics (DCMP).

Selon le journal Libération, la procédure de passation du marché pour la réalisation de ce bâtiment devant abriter le Centre de mesure est entachée d’irrégularités.

Des irrégularités qui ont porté un coup d’arrêt à ce projet qui doit être exécuté par l’entreprise ESCI depuis 2005 mais c’est sans compter avec les autorités de régulation des marchés publics. A l’origine de ce marché, un contrat illégal et le  délai de  livraison largement dépassé pour des travaux exécutés à  seulement 50%.

Et voulant relancer les travaux l’actuel recteur à savoir le Professeur Ibrahima Thioub de concert avec les responsables de cette entreprise ont de reprendre les travaux sur la base du contrat initial qui date de l’année 2005. Une entente soumise auparavant à l’ARMP, qui a jugé non recevable et pour cause, le contrat de base n’avait pas été approuvé par les autorités compétentes à l’époque.  
 

Khadim FALL

Jeudi 9 Juin 2016 - 10:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter