Consultations médicales : Les maladies cardio-vasculaires et l’hypertension font fureur à Touba

Les populations du quartier Ndamatou et ses environs ont été conviées à une journée de consultations médicales gratuites. 922 personnes ont pu être consultées entre 08h30 et 18h00. La manifestation initiée par le Mouvement Boolo Ligueey Baol (BLB), du Président Dr Mouhamadou LO, a drainé une foule nombreuse dépassant toutes les prévisions.



La santé est un besoin de première nécessité à Touba. Malheureusement tout le monde n’a pas les moyens d’aller à l’hôpital. C’est ce qu’a compris le Mouvement citoyen fraîchement porté sur les fonts baptismaux par le Docteur Mouhamadou LÔ, expert du droit du numérique, Conseiller juridique à l’ADIE et ancien président de la Commission de Protection des Données Personnelles (CDP) du Sénégal. Le Mouvement BLB, pour sa première sortie publique, a opté pour une activité sociale et solidaire visant à rendre service à des populations démunies. Il s’agit d’une journée de consultations médicales gratuites organisée le samedi 28 mai à Touba Ndamatou dans l’enceinte de la demeure de Serigne Modou Bousso DIENG. 

28 médecins composés de généralistes, de cardiologues, gérontologues, gynécologues, infirmiers et pharmaciens, sous la supervision du Professeur Lamine GUEYE, recteur de l’Université de Bambey, ont été au chevet de plusieurs centaines de patients venus s’enquérir de leur état de santé. Au total, 922 personnes ont pu être consultées. Certaines ont reçu des soins et des médicaments, d’autres ont été orientées vers des structures sanitaires et feront l’objet d’un suivi médical approfondi du Mouvement. 


Parmi les pathologies détectées, le Docteur Mourtada Gueye du CHU de Fann a cité le nombre élevé des cas de maladies cardio-vasculaires, d’hypertension et de diabètes. Dr Mouhamadou LO, l’initiateur de cet événement majeur pour la ville religieuse, a réaffirmé sa décision de mettre en pratique une politique de développement en assistant les couches vulnérables qui n’ont pas les moyens de se payer des soins.
«Notre mouvement veut mener des actions humanitaires pour venir en aide aux couches vulnérables», a précisé M. LÔ qui ajoute qu’en plus de la santé, les autres actes citoyens d’envergure à mener « seront orientés dans le domaine de l’éducation, de l’amélioration de notre cadre de vie, de l’économie, notamment l’appui aux femmes ».


Lundi 30 Mai 2016 - 17:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter