Contribution: Dix messages du peuple en un mot

Les récentes images d’un Sénégal en feu ont fait mal, très mal à plus d’un patriote sincère. Le modèle démocratique de 2000 semblait emprunter le chemin cahoteux et chaotique d’une anarchie due à deux entêtements :



Contribution: Dix messages du peuple en un mot
  • celui d’un régime impopulaire s’accrochant coûte que coûte à un pouvoir fini,
  • celui aussi d’irréductibles qui, derrière la noble cause de l’invalidation de la candidature du Président sortant, mettaient de l’huile sur le feu avec en prime l’intérêt inavoué d’un report profitable pour eux seuls  de la présidentielle.
 
Le 26 février 2012, le peuple a parlé et bien parlé. Il a freiné momentanément la folie d’un pouvoir malade de deux ignorances machiavéliques que sont :
 
  • l’âge anachronique du chef dans un monde qui voit les pays rajeunir leur classe politique,
  • le sentiment de rejet ambiant qu’il suscite dans les cœurs populaires anxieux face à l’incertitude de la simple survie.
 
Heureusement que le peuple vient de franchir un pas important de décrispation démocratique par un deuxième tour inéluctable entre un candidat de 86 ans et un autre de 51 ans.
Trente cinq ans d’écart dans un pays dont  l’espérance de vie à la naissance ne dépasse pas 58 ans !
Trente cinq ans de différence que le plus âgé doit assumer en toute élégance.
Pour sortir de la crise, un pays comme les USA sont allés élire en 2008 à 47 ans, un noir ayant un nom à résonance arabo-africaine Barck Hussein Obama sept ans après le 11 septembre 2001 avec la chute des tweens towers. La fonction de chef d’Etat ne doit pas être une sinécure mais bien un job avec des exigences physiologiques entres autres.
 
Au-delà du choix à opérer entre Macky Sall et Wade, le premier tour a sanctionné trois attitudes :
  • l’arrogance zélateurs,
  • la vanité des prétentieux,
  • le calcul politique in vitro  des faiseurs de rois.
 
En vérité, le monde a changé. Un chef d’État doit avoir la lucidité de prendre des décisions à la vitesse des informations qui ne sont plus à l’époque de la boite postale. Un chef d’Etat actuel doit, avec une équipe restreinte, trouver assez de ressorts physiques d’abord, mentaux ensuite et techniques enfin pour DECIDER et non pour laisser un autre (fût-il son fils) décider par procuration. C’est aussi cela que les électeurs ont compris et sanctionné.
 
Le deuxième tour doit permettre l’élégance d’une transition en douceur dans un monde de lucidité. Il ne doit pas être le moment d’un baroud d’honneur des « fous du roi ». Il doit être le moment d’une élégance plus que d’une ignorance de la réalité.
 
Ce deuxième tour inédit doit être plus un passage de témoin qu’un affrontement inélégant. Il doit être de réalisme loin des positions extrêmes des « salariés de la politiques ».
Il  doit être une passation de service par l’entremise démocratique d’un peuple qui doit voter massivement.
il devra s’agir lors du deuxième tour d’être élégant pour permettre de jeter les bases d’une alternance apaisée qui, sans renoncer à l’impérieuse nécessité du bilan et du redressement moral, économique et social, devra faire preuve de grandeur d’âme et d’esprit.
Le peuple dans son expression du 26 février 2012 à lancé 10 messages que le futur Président devra décrypter et en faire la ligne de force de son action. Ces messages sont :
 
  1. Le peuple ne souhaite plus que soit mis (comme en 2000) au frigo le devoir de bilan, d’audit et de sanction.
  2. Le peuple ne souhaite plus que les battus sortent par la porte de l’alternance démocratique en rentrant nuitamment par la fenêtre du chantage électorale communément appelé transhumance.
  3. Le peuple ne souhaite plus une République des  oligarchies.
  4. Le peuple ne veut  simplement plus de l’impunité érigée en règle.
  5. Le peuple ne souhaite plus les relents de royauté d’un hyper chef s’arrogeant des droits jusque dans les lopins de terres intimes de nos villes et villages
  6. Le peuple ne souhaite plus la paresse, le tâtonnement et les pratiques proches du délit d’initiés qui font que les hommes politiques se transforment en concurrents occultes des hommes d’affaires.
  7. Le peuple ne voudra plus de ministères farfelus avec les deux extrêmes soit d’un gigantisme suspect ou d’un émiettement en sucettes récompensant les soi-disant grands électeurs.
  8. Le peuple ne voudra plus d’une  solidarité de façade au bénéfice d’un establishment.
  9. Le peuple ne voudra plus avoir l’impression dans les faits d’avoir élu une famille à la présidence.
  10. Le peuple  ne voudra enfin plus être tenu à l’écart du projet global de développement qui doit s’articuler dans un cadre logique bien compris par toutes et tous autour de la question centrale de l’emploi des jeunes.
 
Le challenger de l’actuel candidat sortant a des chances fortes de passer au second tour. Macky Sall a 51 ans (le même âge qu’un certain Obama). Il est né après les indépendances et a été tour à tour Directeur de Société Nationale, Ministre, Ministre d’Etat, Premier Ministre et Président de l’Assemblée Nationale.
Il peut réussir s’il est élu. Il lui faudra juste choisir les meilleurs sénégalais suivant les critères de probité d’abord, de technicité ensuite. La technicité est une denrée éparse dans ce pays, C’est la probité des élites qu’il faut chercher, cultiver et encourager. Les intellectuels sénégalais ont une dette de citoyenneté envers le peuple qui, dans la plupart des cas, a financé leurs études. Ils ont un devoir impérieux de voir, au-delà des bas appétits égoïstes, qu’un autre Sénégal est possible dans un cadre de souveraineté économique et sociale. Le possible est la somme de la levée de plusieurs contraintes.
 
Fasse Dieu que cet éclairage habite le probable prochain jeune Président que les électeurs doivent aller élire massivement pour rompre avec un mode de gestion publique  dépassé.
 
L’alternance est proche mais seul un vote massif peut la concrétiser. Chaque voix compte et devra compter le 18 mars 2012.
Les citoyens doivent aller voter et sécuriser leur vote pour réussir cette révolution paisible dans l’intérêt supérieur de la nation.
Aucune consigne de vote éventuelle par calcul d’intérêt en faveur du candidat sortant ne doit ébranler un peuple qui, seul, aura le dernier mot.
Les calculateurs joueront certainement à l’intrigue, mais c’est au peuple de rester tendu carte électeur à la main. Il doit dire son mot le 18 mars.
Un mot, un dernier mot pour entrer dans l’ère d’une présidence à taille humaine et moins messianique.
Un mot pour dire ses dix messages au prochain président.
 
                                          Mamadou NDIONE
Economiste-Ecrivain-Logisticien
                                       Mandione15@gmail.com


Lundi 27 Février 2012 - 20:13




1.Posté par Thieye li le 08/03/2012 10:16
La vérité sur le Patrimoine de Abdoulaye WADE 2008
>
• Propriétés au Sénégal
>
1° - Une Villa au Point E, agrandie par le rachat de la villa voisine. Valeur estimée après transformation toujours en cours : 1 milliard
2° - Un terrain de 5000 m2 à Yoff Layenne. Valeur estimée : 750 millions
3° - Quatre terrains de 10.000 m2 aux Almadies. Valeur estimée : 8 milliards
4° - 60 terrains de 500 m2 sur la VDN à hauteur de la Cité Gorgui. Valeur estimée : 6 milliards
6° - 5 Immeubles de 6 étages contenant 4 appartements par étage. Valeur estimée : 7 milliards
7° - 10 terrains de 200 m2 dans le domaine du Cices. Valeur estimée : 400 millions
8° - 30 Hectares de terrain dans aux alentours de l'aéroport. Valeur estimée 60 milliards
9° - Un terrain bientôt rasé de 3 hectares dans Dakar Centre Ville. Valeur estimée : 30 milliards
10° - Un immeuble de 10 étages à la Rue Docteur Theze. Valeur estimée : 2 milliards
11° - Une cité de 20 villas sur la Corniche , à hauteur de la villa de l'ex président Senghor. Valeur estimée 10 milliards
12° - Un terrain de 10.000 m2 au niveau du Stade LSS. Valeur estimée :1.750.000.000 f
13° - Un terrain de 100 hectares à Touba
14° - Un terrain de 150 hectares aux environs de Tivaouane
15° - Une propriété de 10 hectares à Popenguine
16° - Une cité de 100 maisons à louer à Kebemer
17° - 60 maisons achetées du Plan Jaxaay (Indemnisation des sinistrés)
18° - Des vergers et champs cultivés d'à peu près 5000 hectares répartis dans différentes régions du Sénégal
>
• Propriétés à l'étranger
>
Une propriété à Versailles, en copropriété avec mon épouse, réfectionnée et étendue. Valeur estimée : 4 milliards
Un immeuble de 4 étages à Paris XVIème. Valeur estimée : 8 milliards
Une propriété à Montpellier
Une propriété à Bordeaux - Une villa sur la Côte d'Azur
Une villa à Orléans
Une maison de maître à Lilles -
Une propriété dans le Michigan
Une propriété à New Orléans
Une propriété dans le Wisconsin
-Un immeuble de 3 étages à New Jersey
22° - Un hôtel de 90 chambres à Casablanca
- Un hôtel 60 chambres à Marrakech
- Un hôtel de 48 chambres à Paris XIVème
- un hôtel 50 chambres en Suisse
>
•ACTIONS
>
23° - Des actions dans les structures suivantes, soit directement ou indirectement :
- AIBD (20 % des actions totales)
- DAPORT Sénégal (30 % des
actions)
- BEN LADEN Sénégal (20 % des actions)
- Dakar Dem Dikk (80 % des actions totales)
- SATTAR ( 30 % des actions)
- OIL Libya (30 % des actions)
- ZAM ZAM (20 % des actions)
- Jafza Sénégal (10 % des actions)
- Veolia Sénégal (10 % des actions)
- GECOM Industries (20 % des actions)
- IRIS Sénégal ( 20 % des actions)
- Expresso Sénégal (15 % des actions)
- DELARUE Sénégal (5 % des actions)
- MEDIATIQUE Afrique (10 % des actions)
- AFRICA SALT (10 % des actions)
- DP World Sénégal (10 % des actions)
- HENAN Chine Sénégal (10 % des actions)
- OFFNOR Shipping Sénégal (20 % des actions)
- SERPM (Société d'Etude et de Réalisations des Phosphates de Matam, 25 % des actions)
- Cabinet CICE (30 % des actions) -
Divers comptes en banque, soit à son nom ou au nom de Abdullah Wad, ou au nom de Aboula Tzipi Wade ou au nom de Abadalaye Fabien Wade :
>
•BANQUES
>
4 comptes bancaires à Dubaï contenant respectivement :
- Commercial Bank Of Dubaï => 32,5 millions de dollars
- CityBank => 26,3 millions de dollars
- Emirate Bank => 16,1 millions de dollars
- Standard Chartered Bank => 10,9 millions de dollars
>
2 comptes bancaires à Chypres : Bank of Cyprus => 22 millions de dollars ;Hellenic Bank => 14 millions de dollars
-4 comptes bancaires en Frances contenant respectivement : - Société Générale => 17,6 millions d'euros
- BNP Paribas => 14,3 millions d'euros - Ex-Credit Lyonnais => 8,2 millions d'euros
- HSBC Paris => 3,2 millions d'euros
-2 comptes bancaires aux USA :
- Bank of America => 6,2 millions de dollars
- HSBC => 2,8 millions de dollars
2 comptes bancaires en Suisse :
- Banque Migros => 43 millions CHF
- Banque Coop => 65,2 millions CHF 25°
- Un parti politique dont il est le seul actionnaire à 100 %.
• Le patrimoine mobilier et immobilier du parti
> est en copropriété avec son fils Karim
Karim Ada : 500 voitures Pickup,
150 voitures 4x4,
35 voitures 8x8,
1 avion 20 places,
1 Péniche,
1 Yacht stationné à Nice,
1 permanence neuve construite sur un terrain de 5000

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter