Coopération sénégalo-saoudienne: Plaidoyer pour une augmentation du volume des échanges

La rencontre des operateurs économiques sénégalo-saoudiens de ce mercredi 14 juillet a permis au Président de la chambre de commerce et d’industrie de Dakar, Mamadou Lamine Niang d’exprimer son souhait de travailler davantage pour relever le niveau des échanges économiques entre les deux pays.



Coopération sénégalo-saoudienne: Plaidoyer pour une augmentation du volume des échanges
Le président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD), Mamadou Lamine Niang a soutenu lors de leur rencontre avec les operateurs économiques saoudiens qu’«il espère que cette mission va augmenter le volume des échanges entre le Sénégal et l’Arabie Saoudite». Selon lui, les relations entre les deux pays étaient déjà fortes sur le plan politique donc aujourd’hui il est question de magnifier cela sur le plan économique en augmentant le volume des échanges.

De son avis, les operateurs économiques saoudiens présents à cette rencontre ont exprimé leur intérêt pour les produits du marché sénégalais. Il s’agit, entre autres, des produits commerciaux, d’origine agricole et industrielle. Il a aussi fait part de son intention d’organiser des rencontres de ce genre pour permettre des échanges de hauts niveaux.

Quant au Chef de la délégation saoudienne Abdel Razzaq Zenni Kashmeri, il a fait savoir aux operateurs économiques sénégalais que «le rôle de cette mission est de vendre la destination Sénégal». En plus de cela «permettre beaucoup plus de visibilité pour les produits saoudiens sur le marché sénégalais » a t-il avoué. Avant d’inviter «son pays à faire des financements dans beaucoup de domaines sur l’ensemble du territoire sénégalais».

Cependant il a confié que la somme de 4 milliards a été financée depuis le début des échanges. M. Kashemeri a promis qu’a travers le fond saoudien de développement, l’aide envers le Sénégal va s’accroitre pour pousser le développement dans tous les domaines de l’économie.

Ensemble les deux parties sont convenues que le partenariat exemplaire qui les unit doit se poursuivre et s’approfondir sur le plan politique et économique. Cependant, ils ont demandé aux autorités de prendre des dispositions nécessaires pour une fluidité du climat des affaires.

Ibrahima Diaby

Mercredi 14 Juillet 2010 - 17:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter