Copenhague : Deux semaines pour sauver la planète

Le monde entier converge ce lundi 07 décembre vers Copenhague. La capitale Danoise sera la ville du climat pendant deux semaines de par son ampleur et ses enjeux. Les chefs d’Etats vont devoir trouver un accord permettant d’éviter des dérèglements climatiques majeurs qui affligeraient en priorité les populations les plus démunies. Le continent africain a décidé de parler d’une seule voix.



Copenhague : Deux semaines pour sauver la planète
Il s’agit de la réunion diplomatique la plus importante de l’histoire du monde. En effet, cent quatre-vingt-douze pays (192), une centaine de chefs d’Etat; au total, plus de trente mille personnes sont attendues dans la capitale danoise durant ces quinze jours de négociations qui s’annoncent serrées. Même le président américain, Barak Obama qui devait initialement passer un coup de vent avant de récupérer son prix Nobel, sera présent le dernier jour, le 18 décembre.
Une réunion cruciale puisqu’il traitera un des enjeux majeurs du sommet. Il s’agit de trouver une solution aux derniers différents qui pourraient encore subsister entre les pays industrialisés, principaux émetteurs de Gaz à Effet de Serre (GES), et les pays en développement, principales victimes du réchauffement climatique.
En outre la présence de tous les chefs d’états est une grande première. Il faut rappeler qu’en 1997, ils n’avaient pas participé à l’élaboration du protocole qui avait seulement réuni les ministres de l’environnement de l’époque.
Cependant on peut espérer car pendant ces deux dernières semaines des annonces ont été faites par les différents pays, notamment les principaux pays émetteurs comme la chine, les états unis la Russie et l’inde. Tous ont annoncé leur volonté de réduire leurs émissions de GES, avec même des objectifs chiffrés.
L’Afrique du sud a aussi fait savoir qu’elle réduirait ses émissions de 34% si les pays développés fournissaient une aide financière et technologique. Ces annonces ont aussi fait dire au secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon qu’«il était très optimiste pour Copenhague »
Il faut rappeler que le continent africain est décidé à se faire entendre par une seule voix.


Mame Fatou Faty

Lundi 7 Décembre 2009 - 13:58




1.Posté par Orange le 07/12/2009 18:01

Bins des mails hackés du CRU, légèreté des méthodes du GIEC : un coup de froid sur Copenhague ?

C'est la question posée sur le portail suisse Pnyx.com

Après des années de montée en puissance des alertes aux accents apocalyptiques du GIEC quant au réchauffement climatique et à l'heure où s'ouvre un sommet exceptionnel, tant par sa taille (192 pays) -, que par ses enjeux (rien de moins que le modèle de gestion des activités humaines pour la survie de la planète) un grain de sable va t'il gripper cet immense évènement ?

Il y a deux semaines, des hackers ont publié des milliers de courriels et documents échangés entre des climatologues du Climat Research Unit (CRU) et leurs homologues du monde entier, dans le cadre de leurs travaux pour le GIEC. Ces données révèlent que ces climatologues estiment que leurs propres travaux ne sont pas concluants, discutent de la manière de dissimuler des désaccords entre eux afin de présenter une position "unifiée" du changement climatique, etc. Leur authenticité a été confirmée et Phil Jones, le directeur du CRU, a démissionné. Le Met Office (principal organisme de la science du changement climatique sur laquelle l'ONU repose son appréciation sur le réchauffement) a admis que la confiance du public, sur la réalité scientifique des causes anthropiques du réchauffement global, a été bouleversée par cette publication et prévoit de réexaminer les 160 ans de données sur la température. La nouvelle analyse des données prendra trois ans.

La question posée sur Pnyx: http://www.pnyx.com/fr_fr/sondage/449 porte sur l'éventuelle influence que vont avoir ces révélations sur les débats de Copenhague et, en relançant le débat, permet d’observer dans le détail les méthodologies déployées par les scientifiques du CRU, en donnant accès à l'ensemble des documents à l'origine de ce qu'il faut désormais appeler le "Climategate" ou la confusion des genres: science, idéologie ou politique ?


2.Posté par estellon. le 07/12/2009 18:55
Bonjour. Dans toutes les sciences qui se veulent tout savoir et tout connaitre, on m'oublie, moi !!! la poésie.
J'ai mis des milliards d'années à voir le jour et aujourd'hui, avec 450 centrales nucléaires sous les pieds,en sachant que le risque zéro n'existe pas et que la loi des séries,elle,existe,avec en plus toutes ces armadas de missiles nucléaires qui nous ruinent pour jouer à la guerre ou il n'y a plus qu'a appuyer sur un bouton pour qu'en 3 secondes, ON M'ASSASSINE! en détruisant tout mon travail. *Avec en plus cette pollution infernale que l'on a du mal à maitriser tant qu'il n'y aura pas une autorité au dessus des états pour imposer la préservation de la vie. *Nous ne sommes plus sur le bon chemin! *Nous devons en chercher un autre! *Si les chefs d'états sont incapables de sentendre entre eux pour trouver des solutions, il faudra bien que l'on se passe d'eux! *J'aimerai que mes petits enfants ne voient pas de leurs

3.Posté par estellon. le 07/12/2009 19:38
yeux l'abomination de la désolation qui se prépare au nom du profit. * Les responsables politiques n'ayant pas encore compris que seule cette union peut peut-être nous sortir de cet enfer qui se prépare pour nos petits enfants. *Les présidents étants plus préoccupés de courbettes, de pouvoir, d'autorité, de morale, de bombes atomiques, d'intérets personnels, immobilers, toutes ces âneries qui n'ont plus d'intérets que pour eux-même . *il ne leur reste pas assez de foi pour réagir positivement, avec passion ! * Seule celle-ci peut faire réaliser ce que beaucoup trop de gens pense aujourd'hui : *Aprés-moi le déluge ! *La peur et le manque de courage, les plaisirs personnels,les salaires, les vacances, le travail, toutes ces revendications justifiées font que :: On a peur que l'on nous enlève ce que l'on à aujourd'hui! *On voudrait bien un monde propre,mais sans trop en subir les conséquences! *Il ne nous reste guerre que le choix entre deux possibilitées !! *Changer de diection, quitter l'autoroute spacieuse du confort tout azimut, avec pour chef de file " LE PROFIT* et choisir un chemin nouveau,animé par la fraternité, le respect de la nature pour tous les peuples, mais qui ne pourraient voir le jour que par un référendum mondial. *Le troisième : Vous le connaissez tous! APRES MOI LE DELUGE ! C'est celui qui est le plus répendu dans les pays civilisés... MAIS JOYEUX NOEL qu'en même.

4.Posté par estellon. le 09/12/2009 06:44
AFIN D'UNIR TOUS LES PEUPLES DANS UN SEUL ELAN, ET DONNER DE LA FORCE AU SOMMET DE COPENHAGUE : *VOICI : *L'HYMNE A LA VIE*

Nous sommes les enfants
Emportés par le vent
Du souffle de l'Amour
Qui nous enchaine tous.

Nous sommes l'Utopie
Emporté par la Vie
D'une foi terre à terre
Pour protéger la terre.

Nous sommes les enfants
Emportés par le vent
Qui prépare le monde
A unir tous les hommes

Nous recherchons les hommes
Qui aiment notre monde
Pour inventer des lois
Nous unir dans la foi.

Nous sommes l'avenir
D'une nouvelle Vie à définir
Avec des lois nouvelles
Pour préserver la terre.

Donnons nous tous la main
Marchons dans les chemins
Pour délivrer le monde
Faire une grande ronde.

******

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter