Corridor humanitaire à Dakar : comment les militaires américains combattent Ebola

Depuis le 27 septembre, date de l’ouverture du corridor humanitaire à Dakar, les Etats-Unis ont déployé 230 soldats. Depuis Dakar, les Américains acheminent tous les jours matériel et personnel dans les pays touchés par le virus Ebola.



Corridor humanitaire à Dakar : comment les militaires américains combattent Ebola
Depuis le samedi 27 septembre dernier, le gouvernement américain se sert de Dakar comme base régionale pour acheminer de l’aide matérielle et du personnel dans les pays touchés par l’épidémie Ebola, spécialement au Libéria. Après l’ouverture de ce corridor humanitaire, l’ambassade des Etats-Unis à Dakar a effectué une visite hier, au Camp Andala Cissé de Ouakam où se déroule le programme « Operation United Assistance » (Opération Assistance Jointe). Une visite qui a pour objectif de montrer la manière dont les opérations sont menées.
 
Selon le général de brigade, Frank Tate, commandant de 21st Theater Sustainement Commandment, le dispositif mis en place à Dakar participe à faciliter le transport de matériel et de troupes au Libéria. « Au niveau de ce centre, nous avons tout ce dont nous avons besoin pour permettre à nos hommes de vivre dans de bonnes conditions. Les installations ne vont accueillir que 300 soldats américains. En aucun moment de l’opération il n’y aura  plus de 300 soldats », explique-t-il.
 
 Pour le moment, ils sont 230 soldats sur les lieux. Le choix de Dakar pour l’installation de corridor, c’est parce qu’il y’a beaucoup de réticence de la part de plusieurs acteurs à déployer du personnel dans les pays affectés. En plus le Sénégal est réputé pour la qualité de ses installations, ce qui est très important dans une opération de cette envergure… »



Mardi 25 Novembre 2014 - 15:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter