Corruption à l’IAAF : Le rapport de l’AMA enfonce Lamine Diack et fils

L’étau se resserre autour de l’ancien Président de l’athlétisme mondial Lamine Diack et ses deux fils à savoir Massata et Khalil Diack. En effet, le rapport de l’Agence mondiale antidopage (AMA), enfonce les Diack, ils sont soupçonnés d’être au centre d’un réseau de corruption, de chantage et d’extorsion de fonds crée en 2011.



C’est un ciel qui s’assombrit pour la famille Diack, car le père et ex-président de l’athlétisme mondiale et ses deux fils Khalil et Massata son visés dans l’histoire de  corruption qui hante le sommeil de leurs proches. A en croire le journal Enquête qui reprend les médias français dont Médiapart et l’équipe.fr, les deux fils seraient impliqués dans des affaires de chantage d’athlètes soupçonnés de dopages notamment des russes, auxquels les fils de Lamine Diack, auraient fait chanter. Selon toujours le même journal les deux fistons seraient impliqués dans un réseau de corruption crée en 2011.

Ainsi la presse a même tenté d’expliquer comment  les fils de Lamine Diack sont impliqués dans cette affaire. Et, selon eux, tout est parti  de plusieurs athlètes russes suspectés de dopage. Ces derniers auraient été victimes d’un chantage  de la part du réseau en question, et ses deux fils seraient au cœur  de » ce réseau de corruption, de  chantage et d’extorsions de fonds. Et,  les conclusions du  rapport de l’Agence mondiale de lutte contre le dopage(AMA), précisent que l’argent de la corruption aurait été transféré à Singapour, ou une entreprise nommée ‘’Black Tidings’’ aurait servi de société-écran. Cette même société qui appartient à Pape Massata Diack, « Aurait servi à rembourser la marathonienne Liliya Shobukhova, qui menaçait de tout dévoiler ».

Mis en examen mercredi à Paris, Lamine Diack ex-président de l’IAAF, à désormais de croit craindre pour ses deux enfants.     
 

Khadim FALL

Vendredi 6 Novembre 2015 - 07:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter