«Costa Concordia»: recherches suspendues, le commandant assigné à résidence

Les sauveteurs ont suspendu ce mercredi 18 janvier par mesure de sécurité les recherches à bord du «Costa Concordia», après que l'épave ait légèrement bougé. Le commandant, malgré des témoignages accablants, a été libéré de prison dans la nuit, assigné à résidence. Le bilan est actuellement de 11 morts dont seulement 5 ont été formellement identifiés. Il s'agit de deux touristes français, un Italien, un Espagnol et un membre d'équipage péruvien. Les autorités ont publié mardi soir la liste de 28 personnes manquant encore à l'appel.



«Costa Concordia»: recherches suspendues, le commandant assigné à résidence
Interrogé durant trois heures, le commandant Francesco Schettino a admis qu’il avait fait une manœuvre erronée. Mais selon les déclarations de son avocat, il a nié avoir abandonné le navire lors de son naufrage, et il a assuré avoir sauvé des milliers de vies. Il a aussi raconté qu’il était tombé à l’eau durant les opérations de sauvetage, et qu’il n’avait pas pu remonter à bord du navire, car celui-ci était incliné à 90 degrés.


Conclusion, la juge chargée des enquêtes préliminaires a décidé de l’assigner à résidence. Il n’est donc plus en prison, mais depuis la nuit dernière sous surveillance à son domicile, non loin de Naples.
Et pourtant, les témoignages accablants se multiplient au fil des heures. Tous les quotidiens italiens soulignent d’ailleurs que la décision de faire sortir de prison le commandant Schettino déconcerte totalement le procureur du parquet de Grosseto.


Elle surprend aussi beaucoup la capitainerie de Livourne, qui a dû déclencher les opérations de secours, bien avant que le commandant ne demande de l’aide, et qui affirme, sans hésiter, que Francesco Schettino a menti.







Source: RFI
 


Mercredi 18 Janvier 2012 - 12:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter