Côte d'Ivoire/Affaire déchets toxiques: Une association de victimes annonce une "grève illimitée de la faim" à partir du 16 juillet

Une association de victimes de déchets toxiques déversés en Côte d’Ivoire en 2006, a annoncé vendredi qu’elle va "entamer grève illimitée de la faim" à partir du 16 juillet pour réclamer des “indemnisations détournées“, lors d’une conférence à Abidjan.



"A partir du 16 Juillet 2015 et ce, jusqu’à nouvel ordre, nous entamerons une grève illimitée de la faim devant des institutions pour exiger l’arrestation immédiate de tous ceux qui sont concernés par le détournement de notre indemnisation", a déclaré Charles Koffi, président du Réseau national pour la défense des droits des victimes de déchets toxiques de Côte d’Ivoire (RENADVIDET-CI).

 

Les membres du RENADVIDET-CI vont protester "devant le palais de la présidence, le siège du Rassemblement des républicains (parti au pouvoir), la Haute autorité pour la bonne gouvernance, le palais et le ministère de la justice", a ajouté M. Koffi.

 

En août  2006, la société ivoirienne Tommy avait déversé à Abidjan principalement dans des décharges publiques, plus de 500 tonnes de déchets toxiques d’un navire grec, le Probo Koala ayant causé la mort de 17 personnes.

 

Le 13 janvier 2015, accusés d’avoir détourné plus quatre milliards F CFA devant servir à  l’indemnisation de 6.624 victimes, la justice ivoirienne a condamné à 20 ans de prison ferme Oumar Cheick Koné, un  avocat ivoirien et Claude Gohourou alors responsable d’une coordination nationale des victimes des déchets toxiques.

 

Saisie par les avocats de M. Koné, la cour d’appel rendra sa décision le 15 juillet.


ALERTE INFO

Samedi 11 Juillet 2015 - 13:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter