Côte d’Ivoire: Blé Goudé responsable «de certains des pires crimes»

L'Ivoirien Charles Blé Goudé, bras droit de l'ex-président Laurent Gbagbo, comparaît depuis lundi 29 septembre devant la Cour pénale internationale (CPI) pour des audiences visant à déterminer s'il doit être jugé pour des meurtres, viols et autres crimes contre l'humanité. L'ancien chef des «Jeunes patriotes » est soupçonné d'avoir participé à un plan fomenté par Laurent Gbagbo pour conserver le pouvoir, en novembre 2010. En cinq mois, plus de 3 000 personnes ont été tuées à Abidjan et dans l'ouest du pays.



Charles Blé Goudé, devant la Cour pénale internationale pour la première audience du procès dans lequel il est accusé de crimes contre l'humanité. REUTERS/Michael Kooren
Charles Blé Goudé, devant la Cour pénale internationale pour la première audience du procès dans lequel il est accusé de crimes contre l'humanité. REUTERS/Michael Kooren

Charles Blé Goudé était présent à l'audience ce lundi 29 septembre à La Haye. Costume sombre, lunettes à la monture noire, l'ancien « Général de la rue » - ainsi surnommé pour sa capacité à mobiliser les foules - a écouté avec attention et pris des notes tout au long de l'audience.

Pour Fatou Bensouda, procureur de la CPI, Charles Blé Goudé « est responsable de certains des pires crimes » commis après l'élection présidentielle de novembre 2010 en Côte d’Ivoire. Pour l'accusation, l'ex-chef des « Jeunes patriotes » était un membre éminent de l'entourage du président Gbagbo et a apporté une contribution essentielle à l'exécution d'un plan criminel.

L'accusation a rappelé l'organisation, les barrages et les lynchages de certains civils, des Dioulas, qualifiés d'étrangers et soupçonnés de soutenir le candidat Ouattara. Certains finiront brulés vifs sous les hourras de leurs bourreaux.

Selon le bureau du procureur, les preuves qui démontrent que Blé Goudé donnait des conseils à Gbagbo et recevait des instructions de ce dernier existent.

Cependant, pour la défense, les éléments d'accusation restes faibles. Me Nick Kaufman a dénoncé l'axe d'accusation qui s'en prend à la galaxie patriotique. « Nous démontrerons que Charles Blé Goudé n'est pas le chef de cette galaxie patriotique. Il n’est qu'un point insignifiant et nous renverrons l'accusation dans le trou noir de l'histoire », a déclaré l'avocat de Charles Blé Goudé. Me Kaufman a soulevé une exception d'irrecevabilité au motif que l'affaire n'est pas suffisamment grave.

Durant les quatre prochains jours et jusqu’à jeudi, l'accusation va tenter de démontrer la gravité des faits et la défense pourra apporter des éléments à décharge. Les juges auront ensuite soixante jours pour prendre leur décision d'un renvoi vers un procès.


Rfi.fr

Mardi 30 Septembre 2014 - 10:25




1.Posté par MANIALUXE le 01/10/2014 13:09
VENDS IPHONES4 IPHONE5 ET LE DERNIER BIJOU DE APPLE IPHONE6 DES TABLETTES ET DES ORDINATEURS PORTABLES DER NIERS CRIS.POUR VOIR TOUTE NOTRE GAMME DE PRODUITS CONSULTEZ NOTRE CATALOGUE PAR EMAIL AU INFO@MANIALUXE.COM

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter