Côte d’Ivoire-Burkina Faso: vers la signature d’un accord de coopération

Le 5e sommet Côte d'Ivoire-Burkina Faso se poursuit à Yamoussoukro. Une rencontre a lieu ce vendredi entre les présidents des deux Etats voisins après celle de jeudi entre les Premiers ministres. Au programme : la signature de l’accord de coopération.



Côte d’Ivoire-Burkina Faso: vers la signature d’un accord de coopération
C’est imminent, mais il va falloir patienter encore quelques heures dans la grande salle de la fondation Houphouët-Boigny de Yamoussoukro. La cérémonie d’ouverture de la conférence au sommet de ce Traité d’amitié et de coopération (TAC) vient de commencer seulement.

Les travaux des deux gouvernements réunis vont porter sur des projets de construction de pipelines, d’autoroutes reliant les deux pays ou encore de rénovation de la ligne de chemin de fer, commune entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. Il sera aussi question de lutte contre le terrorisme et de réduction de la pauvreté.

Une séance de travail, d’échanges, de chiffrages, de mise en place d’un calendrier, qui devrait durer trois heures environ avant la signature d’accords bilatéraux. Après quoi, les deux chefs d’Etat devraient se livrer au petit jeu des questions-réponses avec la presse.

A signaler que le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, pour sa première visite officielle en Côte d’Ivoire en tant que chef d’Etat, a rencontré hier soir la diaspora burkinabè, très nombreuse dans le pays, avec au moins trois millions de représentants. Un accueil très chaleureux au cours duquel le président Kaboré a eu son petit succès en promettant que les Burkinabè de Côte d’Ivoire, et au-delà, les Burkinabè de l’étranger pourraient d’ici 2020 participer aux scrutins nationaux. Un droit que les Burkinabè attendent depuis plus de dix ans maintenant.

rfi.fr

Ousmane Demba Kane

Vendredi 29 Juillet 2016 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter