Côte d’Ivoire : CPI, pas de liberté provisoire pour Laurent Gbagbo !



Côte d’Ivoire : CPI, pas de liberté provisoire pour Laurent Gbagbo !
La Chambre d’appel de la Cour Pénale Internationale (CPI), a rejeté ce mardi tous les moyens d’appels soulevés par la défense de Laurent Gbagbo devant la Chambre préliminaire I sur sa détention concernant la décision du 11 juillet 2013.
 
Laurent Gbagbo qui a participé physiquement à l’appel restera encore en prison parce que les juges n’ont pas fait l’unanimité sur sa demande de liberté provisoire. La majorité des juges de la chambre d’appel ont décidé que Laurent Gbagbo poursuive sa détention à la Haye.
 
Dans 120 jours conforment à l'article 60 (3) du Statut de Rome et de la règle 118 (2) du Règlement de procédure et de preuve, la Chambre réexaminera une nouvelle fois la demande de mise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo, conformément aux aspirations de la défense du Woody de Mama.
 
En outre, la Chambre peut décider de tenir une audience, à la demande des parties ou d'office, et une telle audience aura lieu au moins une fois par an.
 
Malgré le raté du 9 octobre dernier, si le "fantasme" d'une libération fait vendre, ce nouvel épisode sonne tel une énième désillusion pour des partisans de Laurent Gbagbo qui, pour certains, avaient une fois de plus fondé beaucoup d’espoir sur cette audience.
 
Nul doute que ces derniers commencent à comprendre les réalités et le fossé qu'il peut y avoir entre la justice locale et l'internationale où les procédures sont aussi longues que fastidieuses.

koaci.com

Mardi 29 Octobre 2013 - 14:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter