Côte d’Ivoire – Nigéria : Que reproche au juste Buhari à Ouattara ?

Alassane Ouattara et Muhammadu Buhari n’entretiennent pas de bonnes relations. Le président du Nigéria ne pardonne pas à celui de la Côte d’Ivoire son soutien à son rival Goodluck Jonathan lors de la course à la dernière présidentielle dans son pays. Depuis, le président Buhari refuse un rapprochement avec Ouattara et cela s’est une nouvelle fois vérifié, selon La Lettre du Continent, au COP21, en France.



Côte d’Ivoire – Nigéria : Que reproche au juste Buhari à Ouattara ?
Buhari toujours très remonté contre Ouattara.
Buhari voit d’un mauvais œil toute idée d’entretenir des relations privilégiées avec le Président Alassane Ouattara. Ce dernier multiplie pourtant les appels du pied pour aplanir les tensions entre lui et son homologue nigérian. Le président Ouattara sait qu’on ne peut s’imposer en leader dans la sous-région en faisant fi du géant ouest-africain. C’est pour cela qu’il a une nouvelle fois approché le président Buhari à la Conférence de Paris sur le climat (COP21).

La nouvelle initiative d’Ouattara pour faire venir son homologue à Abidjan s’est soldée par un échec le 30 novembre dernier, d’après la source. Visiblement toujours remonté contre ADO, Muhammadu Buhari aurait décliné l’invitation, prétextant d’un agenda très chargé dans lequel figure en pôle position la lutte contre Boko Haram.
Muhammadu Buhari s’était déjà fait remarquer par son absence à l’investiture à Abidjan de son compatriote Akinwumi Adesina à la tête de la Banque Africaine de Développement (BAD). Buhari n’avait pas trouvé utile de faire le déplacement en Côte d’Ivoire pour cette cérémonie.

Rappelons que le nouveau président de la BAD a occupé le poste de ministre de l’Agriculture et du Développement rural du Nigéria de 2011 à 2015, sous la présidence d’un certain Goodluck Jonathan.Et le rapport entre ces deux hommes ne s’est pas amélioré avec le coup d’État de Gilbert Diendéré au Burkina Faso. Il faut dire qu’Alassane Ouattara avait été plus que tendre avec l’apprenti putschiste là où le président nigérian avait été particulièrement virulent contre le RSP. Il s’était en effet aligné sur la position de l’Union africaine et les Nations Unies dans le rejet ferme et sans réserve de ce qu’il avait appelé la « transgression grossière de la constitution et de la charte de transition du Burkina Faso » par la bande armée.

Buhari avait par ailleurs exhorté les Forces de défense et de sécurité du Burkina Faso à rester fidèles au gouvernement du président, M. Michel Kafando, et veiller au respect du programme de transition convenu pour le retour du pays à un régime démocratique après les élections.Le rôle supposé de Guillaume Soro, président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire et proche d’Alassane Ouattara, dans cette affaire n’est pas de nature à encourager un rapprochement pour l’homme fort d’Abuja. Les deux hommes ne doivent-ils pas dépasser ce qui les divise pour le bien de leur pays ?
source:afrique sur 7.fr

Dior Niang

Vendredi 11 Décembre 2015 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter