Côte d'Ivoire: Ouverture du procès de Gbagbo le 28 janvier, voici la délégation du FPI annoncée à la Haye

Le procès unique de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé est prévu pour démarrer, sauf changement de dernière minute, le 28 janvier prochain.



Côte d'Ivoire: Ouverture du procès de Gbagbo le 28 janvier, voici la délégation du FPI annoncée à la Haye
Le Front Populaire Ivoirien (FPI) a pris des dispositions nécessaires pour suivre l’audience à la Haye depuis la Cour Pénale Internationale (CPI).

En effet, la "refondation" a mandaté une délégation de trois personnalités issues de ses rangs pour assister au procès.
Il s’agit: de l’Ambassadeur Raymond Koudou Kessié, Abdîn Bayeto et de Claude Koudou, Secrétaire National chargé de la Communication et du Marketing politique.

Dans un communiqué transmis ce mardi à KOACI.COM nous relevons que la « délégation dit se tenir à la disposition de tous les combattants de la liberté, de tous ceux qui sont épris de justice et de paix et de tous ceux qui promeuvent « le droit à la différence » et la liberté d’expression, pour que s’organise dans la communion leur présence à cette audience.»

Le parti « affirme qu’il part à cette audience dans la sérénité. Car la vérité a commencé à triompher au cours des longues années d’instruction du dossier. En effet, là où les artisans du complot contre Laurent Gbagbo voulaient organiser sa condamnation avant tout procès, le déroulé des fait a déjà montré les incohérences de la procédure. Mais au lieu que le doute profite au Président Laurent Gbagbo pour obtenir sa libération conformément à la règle, il a été retenu en prison. ».

Tout en revenant sur la crise post-électorale de 2011, où la présumée responsabilité de leur leader serait établie selon l’accusation, le FPI « en appelle donc à la vigilance de tous les démocrates et de tous les progressistes du monde entier, pour faire barrage à cette imposture contre le Président Laurent Gbagbo qui est en réalité un démocrate confirmé. » comme selon les termes relevés.

« La répression tout azimut ayant produit l’effet inverse de l’attente des oppresseurs, le Front populaire ivoirien rappelle que la solution de la crise ivoirienne reste l’ouverture d’un dialogue politique, comme cela est prôné sur les différents théâtres de crise, à travers le monde », conclu enfin Claude Koudou, signataire du document.
source:koaci.com

Dior Niang

Mercredi 6 Janvier 2016 - 08:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter