Côte d'Ivoire - Soro : «Ce que mes détracteurs ne savent pas en politique»

Sous le feu des critiques suite à l’affaire des écoutes téléphoniques et ses ennuis avec la justice française, face à une opinion publique plutôt défavorable, Guillaume Soro bénéficie néanmoins de quelques soutiens.



Côte d'Ivoire - Soro : «Ce que mes détracteurs ne savent pas en politique»
Les populations de Niablé dans la région du Djuablin à l’est du pays, ont fait le déplacement d’Abidjan mardi pour disent-ils, purifier celui qui aurait été victime de calomnies durant ces derniers mois.

« Une cérémonie de purification aura lieu dans la pure tradition pour vous lavé de cette souillure dont Vous avez été victime Mr Guillaume Soro», a déclaré le porte-canne du chef, Nanan le Patient III, avant d’ajouter. « Nous vous assurons de notre indéfectible soutien et affection Monsieur le président de l’Assemblée Nationale. »
Guillaume Soro prenant la parole a révélé que d’autres coups étaient en préparation contre lui, avant d’indiquer à l’endroit de ses détracteurs qui croient à sa fin suite à ses affaires, qu’en politique, il n’y avait jamais de fin, mais des hauts et des bas.

« J’ai appris qu’il y a d’autres coups qu’on prépare contre moi », a révélé le chef du parlement, avant de poursuivre. « Des gens pensaient que c'était ma fin politique, or en politique il n'y a jamais de fin. Ils disent que c'est la fin de ma carrière mais ils oublient qu'en politique il n'y a pas de fin mais des hauts et des bas. On m'a rendu plus fort et plus déterminé, ceux qui voulais pas me voir me verrons tous les jours. »
L’opinion est toujours à l’attente de l’authentification des écoutes téléphoniques qui auraient eu lieu entre Guillaume Soro et Djibril Bassolé lors du coup d’Etat manqué de septembre dernier au Burkina.
Si le premier ministre de la transition Isaac Zida a confirmé l’authenticité de ces écoutes, le nouvel homme fort du pays, Roch Kabore a déclaré attendre les enquêtes judiciaires.
Quant à l’affaire du mandat d’amener, la justice française est jusque-là restée silencieuse depuis le retour précipité de l’ex chef rebelle à Abidjan.

Alors que planent les classiques "monnayages" de soutien, pour sa part la défense de Michel Gbagbo Rechercher Michel Gbagbo continue de calmer haut et fort que le mandat d’amener n’a jamais été levé comme l’ont fait croire les avocats de Soro.
source:koaci.com

Dior Niang

Mercredi 23 Décembre 2015 - 11:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter