Côte d'Ivoire: Une cadre du FPI invite Soro à méditer cette parole: «Maudit soit celui par qui vient le scandale»

Guillaume Soro est sous le feu des projecteurs depuis les affaires des écoutes téléphoniques et celle du mandat d’amener de la justice française.Les politiciens ivoiriens jusque-là silencieux sur ces sujets sortent peu à peu de leurs mutismes pour se prononcer sur ces affaires politico-judiciaires.



Côte d'Ivoire: Une cadre du FPI invite Soro à méditer cette parole: «Maudit soit celui par qui vient le scandale»
C’est le cas de Madame Amon Ago Marthe, cadre du Front Populaire Ivoirien (FPI) qui s’exprime dans une déclaration, en qualité de secrétaire générale du Congrès National de la Résistance pour la Démocratie(CNRD), mouvement pro-Gbagbo créé au plus fort de la crise ivoirienne en 2005 et dont copie a été transmise à KOACI.Selon l’ancienne première vice-présidente de l’Assemblée nationale (2001-2011), l’actuel chef du parlement est à la base de tous les malheurs survenus dans le pays durant cette décennie. Pour elle, avec ces affaires de justice et d'écoutes téléphoniques, c’est le sang des victimes qui réclamerait vengeance.

« Aujourd’hui, ceux qui jubilaient et qui se répandaient en propos injurieux dans les médias ont perdu leurs rires sataniques. Comme l’œil de Caïn, le sang de ces morts les regarde. Ils ne dorment plus que sur leur ventre car lorsqu’ils s’avisent de dormir sur le dos, le sang qui désormais décore leur plafond de sa rougeur écarlate, les fixe et les rend fous », a indiqué cette dernière, avant de poursuivre.

« C’est ainsi que SORO tout seul, sans être torturé comme ils ont l’habitude de le faire avec leurs victimes a fait des aveux dans les écoutes des bandes entre lui et son ami Djibril BASSOLE. Bandes dans lesquelles il avoue non seulement ses crimes mais les estime nécessaires pour prendre et conserver le pouvoir. Quel cynisme ! Mais où le bât blesse c’est la peur panique qui l’envahit dans son affaire avec la justice française. Il panique, il pleure, il sue et crie au scandale et au loup car selon lui il jouit d’une immunité. De quelle immunité parle notre valeureux et courageux soldat d’hier ? Et son entourage entonne le même refrain immunité-immunité. Si SORO avait poursuivi ses études au lieu de se muer en rebelle pour vite arriver à ses fins ? S’il n’avait pas avec ses amis piétiné les règles et les lois de ce pays, il serait en droit de se plaindre maintenant. »Pour la figure de proue des frontistes, dans l’affaire qui oppose l’ex chef rebelle à Michel Gbagbo et dont la justice a émis un mandat d’amener contre lui, la France aurait dû évoquer la jurisprudence pour arrêter ce dernier.

« La France a été disons complaisante en acceptant l’ordre de mission antidaté envoyé à SORO pour le sauver des mains de la justice française », fait –elle remarquer dans son document, avant d’ajouter. « En effet, la France aurait pu évoquer une jurisprudence et dire : « Nous l’avons déjà fait dans ce pays avec la caution de dirigeants actuels, déniant ainsi à la Côte d’Ivoire toute souveraineté et faisant de nous des maîtres avec tous les droits. »

L’ancienne députée de Bingerville invite Guillaume Soro à méditer sur une parole biblique qui dit, maudit soit celui par qui vient le scandale.
« SORO de sa cachette doit méditer cette parole Biblique : « Maudit soit celui par qui vient le scandale », conseille –t- elle, avant de conclure « Quant à ceux qui se sentent « anéantis », l’heure est arrivée pour eux de faire leur « mea-culpa sinon la vengeance de Dieu va s’abattre lourdement sur eux et alors ça sera l’anéantissement total.»
Pour rappel, Guillaume Soro a promis se prononcer vendredi lors de la session de clôture du parlement sur l’affaire des écoutes téléphoniques et la question du mandat d’amener.
source:koaci.com

Dior Niang

Jeudi 17 Décembre 2015 - 10:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter