Côte d’Ivoire: des personnalités pro-Gbagbo retrouvent leurs biens

Après la mise en liberté provisoire de cinquante détenus pro-Gbagbo, la semaine dernière, les gestes d’apaisement politique se poursuivent. Cinq personnalités proches de l’ex-président ont officiellement retrouvé, mardi 3 juin, la jouissance de leurs maisons et de leurs bureaux, occupés illégalement depuis plus de 3 ans.



L’ancienne ministre Danièle Boni Claverie  a récupéré les clefs du siège de sa formation politique, l’Union républicaine pour la démocratie (URD). L’ex-directeur général du Port autonome d’Abidjan - rentré d’exil en janvier dernier - Marcel Gossio, a lui aussi pu retrouver sa résidence. La cérémonie de restitution s’est déroulée dans sa résidence. « Je suis content de recevoir les clés, même si la maison a été complètement pillée », a-t-il déclaré.La grande villa de Marcel Gossio était occupée par des militaires et il sera difficile pour lui d'obtenir des compensations pour les dégâts occasionnés. « Croyez-vous à une indemnisation, actuellement, ici, en Côte d’Ivoire ? », s'interroge-t-il. Moi j’ai retrouvé mes murs, je suis content. Le reste, on verra après. »

644 sites occupés illégalement

Depuis juillet 2013, 644 sites appartenant pour la plupart à des particuliers ont été déclarés occupés illégalement à travers le pays. Selon le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, 249 ont été libérés et 157 sont en cours de restitution. Le Colonel-major Ehoussou Aka, coordonnateur du comité de libération des sites publics et privés avance des éléments d’explication sur la lenteur du processus. « Les militaires, c’est facile, parce que, moi, je suis militaire. Tous ceux qui sont en dessous de moi doivent m’obéir », assure-t-il. Mais avec les civils, « chacun va à son rythme, c’est un peu plus difficile, ils n’essayent pas d’aller avec le couteau entre les dents. C’est une action de persuasion que nous menons. »

Parmi les sites encore occupés figurent notamment des résidences universitaires. Le ministère de tutelle n’aurait pas encore réclamé le départ des occupants illégaux. 

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Jeudi 5 Juin 2014 - 03:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter