Côte d'Ivoire: des violences après la mort d'un homme à Katiola

Un fait divers a mal tourné à Katiola au nord de la ville de Bouaké en Côte d'Ivoire. Dans cette ville du centre du pays, la mort d'un homme, apparemment abattu par la police, a entraîné une forte vague de violence lundi 3 octobre. On dénombre plusieurs blessés et un policier disparu.



Selon la police, la victime serait « un récidiviste notoire ». Un homme de 25 ans qui avait pourtant bénéficié le 7 août dernier comme beaucoup d'autres de la grâce présidentielle accordée aux droits communs et aux faibles peines. Selon une source ministérielle, il serait allé demander depuis plusieurs jours des comptes auprès du commissariat de Katiola, dans le centre de la Côte d’Ivoire.

Déjà samedi, puis lundi, l'homme est allé à la rencontre de policiers pour se plaindre de son sort. Une querelle qui a mal tourné puisque dans des circonstances encore peu claires le garçon aurait été tué par un policier.

Il n'en fallait pas plus pour mettre le feu aux poudres. Rapidement, les camarades du quartier de la victime ont provoqué une émeute dans cette petite ville du nord de Bouaké. Le commissariat a été incendié ainsi que la résidence d'un officier de police, et l'on dénombre quatre gendarmes blessés ainsi qu'un enfant.

Lundi soir, la situation semblait être redevenue calme après que les autorités villageoises religieuses soient intervenues auprès des jeunes en colère. Par ailleurs, des renforts des forces de l'ordre ont été dépêchés de Bouaké vers Katiola pour calmer les esprits.

Source: Rfi.fr


RFI

Mardi 4 Octobre 2016 - 07:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter