Côte d'Ivoire : la directrice de l'Institut Goethe tuée dans l'attaque



Côte d'Ivoire : la directrice de l'Institut Goethe tuée dans l'attaque
Henrike Grohs, la directrice allemande de l'Institut Goethe à Abidjan, 51 ans, fait partie des victimes de la fusillade contre la station balnéaire de Grand-Bassam, près d'Abidjan, qui a eu lieu dimanche. « Nous sommes abasourdis qu'elle ait été arrachée à la vie d'une manière aussi tragique et cruelle », a déploré Johannes Ebert, la secrétaire générale de l'institut dans un communiqué. Ethnologue de formation, Henrike Grohs « aimait son travail et débordait d'idées et d'énergie pour mettre ses idées en oeuvre avec ses partenaires », a-t-il rappelé. Elle dirigeait le centre depuis le 1er décembre 2013.

« Une amoureuse de la musique reggae »
 «Nous avons appris avec tristesse la mort de Mme Grohs, directrice depuis deux ans de l'Institut Goethe », a affirmé à l'Agence France-Presse un employé de l'Institut ayant requis l'anonymat. « C'est un coup dur pour tout le milieu de la culture en Côte d'Ivoire », a déclaré à l'Agence France-Presse le journaliste culturel ivoirien M'Bra Harding, qui la fréquentait. « Elle était pour nous comme une maman, tellement elle aimait la culture ivoirienne », a-t-il poursuivi, saluant la mémoire d'une « femme amoureuse de la musique reggae».

Avant Abidjan, Henrike Grohs avait passé quatre ans en poste à Johannesburg pour l'Institut Goethe et sept années à la Philharmonie de Berlin en tant que responsable du programme éducatif. Selon le ministre ivoirien de l'Intérieur Hamed Bakayoko, seize civils et deux membres des services de sécurité ont été tués dimanche dans l'attaque de Grand-Bassam. Parmi les Occidentaux tués figurent un Français et une Allemande, avait précisé le ministre. Le président ivoirien Alassane Ouattara devait réunir lundi un conseil des ministres extraordinaire sur l'attaque djihadiste.

lepoint.fr

Lundi 14 Mars 2016 - 14:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter