Côte d’Ivoire: le FPI réclame la libération de Laurent Gbagbo

La 8e convention extraordinaire du Front populaire ivoirien, le FPI, s’est terminée ce samedi 22 février au soir. Pendant deux jours, 2 500 personnes se sont réunies à Abidjan. Elles n'avaient qu'un mot à la bouche : le retour de Laurent Gbagbo. L'ancien président ivoirien, emprisonné à La Haye depuis deux ans, est poursuivi pour crime contre l'humanité par la Cour pénale internationale.



L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, le 19 février 2013, à La Haye. Reuters / Kooren
L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, le 19 février 2013, à La Haye. Reuters / Kooren

La libération de Laurent Gbagbo, c’est le sujet qui a dominé les échanges entre les 2 500 délégués qui ont participé à cette 2e convention du FPI depuis la fin de la crise postélectorale. A tel point que les autres sujets ont presque été survolés, selon un cadre du parti.

Avant la séance de clôture, un intervenant dans la salle a même proposé que dans le rapport final de la convention, il soit fait mention que Laurent Gbagbo sera le candidat du FPI à la présidentielle de 2015, qu’il soit encore détenu par la CPI ou qu’il soit libre. Selon cet intervenant, Laurent Gbagbo est au FPI ce que Félix Houphouët-Boigny est au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), une observation qui traduit l’attachement des militants de l’ex-parti au pouvoir à son fondateur.

Une autre proposition d’un militant est que la convention interpelle le Conseil de sécurité des Nations unies pour qu’il prenne une résolution demandant à la Cour pénale internationale de libérer immédiatement Laurent Gbagbo.

Le cas de l’ex-président ivoirien et celui de son épouse Simone Gbagbo sont traités à part par la convention. Une convention qui demande également au pouvoir ivoirien d’abandonner des poursuites pour tous les pro-Gbagbo, qu’ils soient encore en détention ou en liberté provisoire.

S
ource : Rfi.fr



Dimanche 23 Février 2014 - 01:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter