Côte d’Ivoire : le FPI se réunit avec 2015 en ligne de mire

En Côte d’Ivoire, la huitième convention extraordinaire du Front populaire ivoirien, l’ex-parti au pouvoir, s’achève ce samedi à Treichville. Après avoir boycotté les derniers scrutins municipaux, régionaux et législatifs, le FPI aimerait rassembler l’opposition sur son nom et présenter un candidat à la présidentielle de 2015.



Le chef du FPI, Pascal Affi N’Guessan, en août 2013. AFP PHOTO/SIA KAMBOU
Le chef du FPI, Pascal Affi N’Guessan, en août 2013. AFP PHOTO/SIA KAMBOU

« Engagement, force, solidarité, liberté, démocratie et souveraineté », tels sont les six composantes du thème choisi pour ce rendez-vous des instances du FPI, le Front populaire ivoirien. L’ancien de parti de Laurent Gbagbo, au pouvoir pendant dix ans de 2000 à 2010, veut remobiliser ses militants et rassembler l’opposition dans un but bien précis : la présidentielle de 2015.

Avec ou sans Gbagbo

« On attend que nous arrivions à aplanir tous nos problèmes pour que nous arrivions à reconquérir le pouvoir en 2015 », explique le militant Noël Yao, l’une des petites mains de l’organisation de la convention. Après avoir boycotté les élections législatives de décembre 2011, les régionales et les municipales d’avril 2013, le FPI entend en effet reconquérir le pouvoir lors de la présidentielle de 2015.

Pascal Affi N’Guessan proclame cette ambition. Mais, même à moins de deux ans de l’échéance, il est encore trop tôt pour le parti créé par Laurent Gbagbo de se prononcer sur sa participation ou non en 2015, il faut s’y préparer. En l’absence de l’ex-Président ivoirien, détenu par la Cour pénale internationale (CPI) et dont le parti proclame la libération prochaine, le FPI pourra investir un autre candidat, au cas où son champion n’aurait pas retrouvé la liberté.

Source : Rfi.fr
 



Dimanche 23 Février 2014 - 00:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter