Côte d'Ivoire: les forces de sécurité attaquées dans la ville de Grabo

Les forces de sécurité dans la ville de Grabo et ses environs ont été attaquées dans la nuit de vendredi à samedi. Deux soldats ivoiriens ont été tués. La zone se situe dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire, près du Liberia. Ce n'est pas la première fois que la ville est ciblée.



Un soldat des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) dans le village de Para (Liberia), non loin de la frontière ivoirienne, le 17 juin 2012. REUTERS/Luc Gnago
Un soldat des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) dans le village de Para (Liberia), non loin de la frontière ivoirienne, le 17 juin 2012. REUTERS/Luc Gnago

C'est vers 3h du matin qu'une quinzaine d'assaillants ont attaqué les positions des forces de sécurité ivoiriennes, cherchant à prendre le contrôle du camp FRCI — armée ivoirienne.

Les échanges de tirs ont duré une heure, d'après le ministère de la Défense, avant que ces hommes soient repoussés. Ils se sont alors retranchés à l'hôpital, avec un otage et ce n'est qu'en début de matinée qu'ils ont quitté Grabo vers le sud, en direction du Liberia. Arrivés à Dahyoke, à environ 20 kilomètres de Grabo, ils sont tombés sur une position FRCI, c'est là que les deux soldats ont perdu la vie.

Un assaillant a été abattu en retour, annonce le ministère de la Défense, pour qui « le calme est revenu » et la situation est « sous contrôle ». Un milicien recherché par les autorités, surnommé « rasta ». L'information n'a pas encore été confirmée par l'ONUCI, la mission des Nations unies en Côte d'Ivoire, qui précise qu'aucun habitant civil de la zone n'a été attaqué. Un communiqué du ministère de la Défense indique que les agresseurs ont été mis en « déroute » par la « riposte énergique » des policiers et militaires ivoiriens.

Les ratissages continuent ce samedi dans la soirée. Le dispositif de sécurité a été renforcé au sol, mais aussi en l'air avec l'appui d'un hélicoptère.

Des rumeurs sur une éventuelle attaque circulaient dans cette ville proche du Liberia  depuis plusieurs jours. Deux sources sécuritaires avaient préalablement fait état de deux soldats tués lors d'une attaque survenue à Grabo, située à moins d'une dizaine de kilomètres du Liberia. La ville de Grabo avait déjà été frappée en février 2014  par un assaut contre les FRCI, qui avait fait au moins quatre morts, dont trois civils.


Rfi.fr

Dimanche 11 Janvier 2015 - 11:20




1.Posté par franck don H le 12/01/2015 11:24
je demande au Ivoirien de rentré dans leur chambre de prié le véritable Dieu le Seigneur Jésus pour la Nation par ce que la Côte d'Ivoire coure un grand danger svp passé se message sur la la Radio Télévision Ivoirienne .nous Chrétien et fils de cette Nation ne voulons plus de Guerre Civil dans cette Nation que les politicien de cette nation trouve un terrain t'entente et surtour prié beaucoup pour le président Alassan Dramane Ouattara

2.Posté par franck don H le 12/01/2015 11:29
je demande au Ivoirien de rentré dans leur chambre de prié le véritable Dieu le Seigneur Jésus pour la Nation par ce que la Côte d'Ivoire coure un grand danger svp passé se message sur la la Radio Télévision Ivoirienne .nous Chrétien et fils de cette Nation ne voulons plus de Guerre Civil dans cette Nation que les politicien de cette nation trouve un terrain t'entente et surtour prié beaucoup pour le président Alassan Dramane Ouattara

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter